Pub

Etude Dimension par KantarMedia : 7 insights sur les marques à l’âge de la complexité

Credits shutterstock patpitchaya

A l’ère de l’explosion des données, quel est l’impact de la personnalisation de masse et de la communication multicanale pour les marques, les acteurs de l’écosystème publicitaire et les consommateurs   ?

Synthèse en 7 insights clés de l’étude Dimension de Kantar Media menée sur 5 marchés clés France, UK, Etats-Unis, Bresil et Chine.

1- Une consommation hybride des medias classi
ques et online

93% des utilisateurs consomment des medias online ( 50% consomment les médias online au moins une fois par jour). 97% regardent la TV (73% online et 70% sur mobile). 83% consultent des journaux papiers, 84% des magazines.

2- Une perception aiguë de la publicité

Même si 24% ne considèrent pas les spots TV comme de la publicité, 6 consommateurs sur 10 considèrent les messages de marque sous quelque forme que ce soit comme de la publicité et 52% pour les annonces sponsorisées des moteurs de recherche.

3- Deux tiers des consommateurs apprécient ou tolèrent la publicité

68% des adultes connectés disent apprécier ou tolérer la publicité. 59% des grands consommateurs déclarent même que la publicité a subi une amélioration positive (un chiffre qui s'élève à  85% pour les grands consommateurs de media online).

A noter que 71% estiment que les publicités reviennent trop souvent et sont trop répétitives tandis que 64% indiquent vouloir voir des pubs en liaison avec leur centre d’intérêt.

Par ailleurs 55% estiment que les publicités personnalisées sont plus intéressantes que les autres

4- 20% d’Adblockers

L’étude révèle que 20% utilisent systématiquement des Adblockers (34% régulièrement) même si 47% d’entre eux ne se déclarent pas “dérangés” par la publicité.

D’une manière générale 66% des utilisateurs voudraient avoir plus de contrôle sur les publicités qu’ils voient et 36% ne souhaitent pas fournir plus de données personnelles en échange d’une publicité plus personnalisée.

5- La publicité offline est plus appréciée que la publicité

75% apprécient la publicité offline. Un pourcentage qui tombe à 61 pour la publicité online.

6- Que pensent les acteurs de l’écosystème publicitaire ?

Ne pas être asservi par le court-termisme, la qualité plutôt que la quantité de données, telles sont les réflexions des grands acteurs de l'éco-système publicitaire. Avec deux injonctions : “ne pas négliger le haut de tunnel” et éviter la saturation publicitaire.

Depuis 2008 le nombre de marques cherchant à atteindre le consommateur a progressé de 30,8%. Pendant la même période le nombre de marques connues des consommateurs n’a progressé que de 3,9%

7- Aplanir le terrain de la mesure

Les acteurs de l’écosystème se déclarent ouvert aux partage collaboratif des données et souhaitent la mise en place de mesures multicanales communes, crédibles, objectives et vérifiables en dehors des “jardins clos”des grands acteurs anglo-saxons. Ils sont de plus en plus concernés par la qualité du contexte d’affichage. Il se disent par ailleurs ouverts à des rémunérations basées sur les résultats.

Accès à l’étude complète 

 

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Retour sur Les nouvelles frontières du marketing digital by Viuz

    Toutes les photos ici Revisiter les frontières C’est sur ce thème que Patrick Kervern et Andrès Ménajovsky  ont décidé d’introduire ...

  • Encore un article sur l’intelligence artificielle et le marketing

    ...

  • La fin de la publicité telle qu’on la connait par Forrester

    ...