Pub

Prise de conscience ! 2,2 % PIB et 700 000 emplois. Le poids très lourd de la communication en France


Laissez vivre la pub !

Le secteur de la communication  est indéniablement sous-estimé et trop contraint par la sur-réglementation. Au fond c'est un secteur mal aimé, et disons-le, un sous-ensemble incompris dans notre grande culture, à la différence de ce qui se passe chez nos amis anglo-saxons notamment.


L'étude très complexe proposée par UDA et UDECAM réalisée par EY  auprès 1033 entreprises sonne l'heure de la prise de conscience et arrive à point nommé, alors que pour Pierre-Jean Bozo (UDA) et Jean-Luc Chétrit (UDECAM),  le secteur de la communication est le grand oublié de la campagne présidentielle.  


1- Big picture : une étude complexe qui  couvre toutes les formes de communication

 

2 - Prise de conscience : la communication pèse 46,2 milliards d'euros en France et 2,1% du PIB

3 - Prise de conscience 2 : le secteur de la communication pèse plus lourd que l'aéronautique

Jean-Luc Chétrit a de plus rappelé qu'un euro investi générait 7 euros de PIB, selon une étude récente. L'effet démultiplicateur est donc très puissant. Par extrapolation, la communication pourrait peser jusqu'à 520 milliards d'euros....

4 - 700 000 emplois générés par la comm

5 - Les compétences attendues ?  La création de contenus bien avant la data


 

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Fabien Magalon (Alliance Gravity) : “Nous pouvons être mieux-disants par rapport aux GAFA”

    l’observatoire e-Pub du SRI, le search et les réseaux sociaux ont capté 78% des investissements publicitaires digitaux, et 90% des nouveaux i...

  • Quel impact des cabinets de conseil sur les agences et les marques ? L’analyse de Thomas Husson (Forrester)

    ...

  • Yohann Dupasquier, Guillaume Valicon (Tradelab) : “Le coût par heure (CPH) et la durée d’exposition peuvent devenir de nouveaux standards de marché” 

    Aujourd’hui, nous proposons aux annonceurs d’optimiser leur CPH tout en facturant au CPM. Demain, les annonceurs n'achèteront plus des i...