Mobile

Benoit Grouchko (DataBerries) «  Le mobile est un pont entre le On et le Offline »

benoit-grouchko-databerries

Ancien de  Criteo où il travaillait dans les équipes produit de Jonathan Wolf, Benoit Grouchko, ingénieur des Mines de 27 ans a créé DataBerries, une start-up de marketing mobile, il y a deux ans avec deux amis, François Wyss, COO  (ex Google), et Guillaume Charhon, CTO et entrepreneur mobile aguerri.

En décembre 2015, au moment du lancement commercial de la solution DataBerries, il a levé 1,7 millions d’Euros auprès de Jean-David Chamboredon d’Isai, et Toby Coppel de Mosaic Ventures (autre ex Criteo…).

Interview et décryptage :

Viuz : Quels insights vous ont conduit à créer Databerries ?

Lorsque j’étais chez Criteo et en discutant avec Guillaume et François, nous avons fait un constat simple : le marketing en ligne s'appuie sur des standards que sont la mesure de la performance, le ciblage et la personnalisation de l'expérience utilisateur. Mais ces standards sont aujourd'hui limités à l'écosystème Online. Les annonceurs Offline n'ont pas encore eu à leur disposition de solution s'appuyant sur ces standards. Vu le poids du marketing digital aujourd'hui, c'est un énorme enjeu.

Le mobile est à la fois online et offline. C’est un pont entre ces deux mondes totalement séparés jusque là. Nous avons vu l’opportunité de mettre au profit des distributeurs la mesure, le ciblage et la personnalisation, qui font la richesse du marketing online

Viuz : Face aux nombreuses offres de géolocalisation mobiles quelle est votre proposition de valeur unique ?

Nous identifions et prédisons qui sont les prospects les plus chauds pour une enseigne, à partir des lieux qu'ils ont visités. Nous mesurons ensuite l'impact de nos campagnes sur le traffic généré chez nos clients. C'est une proposition de valeur radicalement disruptive, que nous opérons à grande échelle.

Nous attirons ainsi chez nos clients les consommateurs les plus susceptibles d’acheter à l’Instant T, grâce à un scoring d’affinité avec l’enseigne. L’ensemble du processus est évalué par l’impact sur le trafic généré en magasin.

Nous travaillons par exemple avec Carrefour, avec qui nous avons ciblé des centaines de milliers de clients qui fréquentent des enseignes concurrentes à proximité. Cette campagne nous a permis d'attirer en magasin plusieurs dizaines de milliers de clients

Nous sommes aujourd'hui le leader du marketing offline prédictif en France, et notre ambition est de créer un leader mondial en réponse à cet enjeu majeur des annonceurs.

Viuz : Quel est le Business Model de DataBerries ?

Nous vendons et opérons des campagnes de marketing mobile auprès d’enseignes ou de marques.

Le KPI qui détermine le succès de nos campagnes et leur rentabilité pour nos clients est le Coût par Visite (Physique).

Viuz : Quels sont vos prochains chantiers ?

D’un point de vue technique nous continuons d’investir massivement en R&D pour affiner notre algorithme propriétaire de ciblage, afin que notre solution génère toujours plus de visites en magasin.

Parallèlement nous accélérons notre développement commercial, en France, et prochainement à l'international.

Viuz : Quels sont vos découvertes et leçons d’entrepreneur ?

Entreprendre est un art délicat. Il faut savoir faire preuve de persévérance, tout en étant capable de se remettre en question. C'est bien sûr une aventure humaine passionnante et extrêmement enrichissante. Je pense que pour entreprendre avec succès, il faut aimer être en dehors de sa zone de confort au quotidien !

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Etude Forrester : 50% du commerce sur mobile en 2021 en Europe

    Selon l’étude, la catégorie reine des ventes mobiles est pour l’instant la mode, suivie du ticketing et de l’électronique grand publ...

  • 430 millions de wearables en 2022

    Tractica estime ainsi que les wearables en circulation devraient passer de 118 millions en 2016 à 430 millions en 2022 soit une croissance annue...

  • Etude : 7,5 milliards d’assistants digitaux en 2021. Google en tête.

    étude Ovum . La planète comptera plus d’assistants digitaux vocaux que d’êtres humains en 2021.A cette date estime l’étude, Google ...