Contenus

Hypernormalisation, le film de l’ère Post-Truth ?

Post-cool, impuissant, sourdemment ironique et désespérement détaché. Hypernormalisation le documentaire d’Adam Curtis journaliste à la BBC accumule les vues sur Youtube et Facebook.

Le documentaire est en passe de devenir un phénomène générationel...Le film de l’ère post-truth ?

Sur fond de musique lancinante (Burial, Worriedaboutsatan, Thomas Ragsdale, Pye Corner Audio, Suicide) le film ouvre sur des images d’archives de New York -alors au bord de la faillite- et de Damas en 1975 et plonge le spectateur dans 40 ans d'histoire d’un monde rongé par l’incertitude et la simplification des narratifs.

Hypernormalisation c’est aussi le film d’une révolte impuissante contre un monde simplifié, digitalisé et “fake” que chacun ressent comme de plus en plus éloigné de la réalité. Dans le magazine Anglais Dazed Adam Curtis confiera  “Il y a toute une génération qui s’est détachée de l’engagement politique et qui veut changer le monde”

Dans un désordre organisé on y croise tour à tour : Donald Trump, des Punks soviétiques, les Techno utopiens de la côte ouest, Khadafi,  les écrivains de Science Fiction Arcadi et Boris Strougastki, les Ceaucescu, l’ordinateur Aladdin de Black Rock-dont les algorithmes surveillaient à l’époque 7% de la richesse mondiale- l’aérobic, les attentats suicides, de faux ovnis, le prozac, l’intelligence artificielle et le programme Elisa du MIT, l’arrivée de la data prédictive, Judeas Pearl pionnier des modèles Bayésiens, Occupy Wall Street, les Kardashians, le fil d’actualité Facebook et Vladimir Poutine.

Ode à une génération impuissante, Hypernormalisation, vise à déconstruire le monde post-truth, un avatar simplifié du monde réel bâti par nos gouvernements depuis 40 ans.

On a souvent fait le reproche à Adam Curtis d'utiliser les mêmes procédés et raccourcis qu'il tente de dénoncer. Dans ce film -comme dans ses précédents documentaires- ils ne font qu'appuyer la thèse centrale du réalisateur visant à dénoncer la bulle artificielle anti-complexité construite autour de nous.

 

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Le contenu n’est pas roi… Et 11 autres pépites digitales

    Et faire dire n’importe quoi...A n’importe qui... Bienvenue dans ma Startup qui n’embauche que des jeunes de 23 ans parce que les ...

  • Glossier : du média au produit ou comment casser tous les codes des marques cosmétiques

    4- Emily Weiss compte 246.000 followers sur Instagram.5- Le premier point de vente de Glossier a été un Pop Up Store dans les locaux de...

  • Anne Servane Lasserre (Studio M) : de la publicité d’intrusion au contenu de permission

     ...