Paiements

Paypal se libère d’Ebay oui mais pourquoi ?

Credits Shutterstock GTS

C’est confirmé, le lent processus de séparation du géant de l’E-commerce et du leader des paiements digitaux est désormais acté.

Dans un long communiqué très factuel, Ebay désormais dirigé par Devin Wenig (ex Ebay Marketplaces) explique que PayPal et son nouveau CEO Dan Schulmann venu d’American Express poursuivront de leur côté «des opportunités de croissance » en toute autonomie sous la forme d’une nouvelle société côtée en 2015.

45% des revenus d’Ebay

Comment faire avaler la pilule du dé-tricotage d’une acquisition réalisée pour la somme record d’1,18 milliards de dollars en 2002 sans se dédire et sans donner corps aux récentes rumeurs de prise de participation de Google dans Ebay  ?

Les explications officielles se résument à la maximisation des intérêts des actionnaires (Carl Icahn qui réclamait cette Spin Off à corps et à cris est trooooop content) et la poursuite autonome de leur croissance dans le paysage global mouvant du E-commerce et des paiements.

Côté Paypal, les bénéfices de la relation avec Ebay seront préservés (Les places de marché d’Ebay génèrent actuellement 33% des revenus de Paypal contre 50% il y a cinq ans). Et le leader des paiements qui a absorbé BrainTree l’année dernière, fort de 152 millions d’utilisateurs reste agile et délivre depuis quelques années une croissance à deux chiffres (19% l’année dernière) pour un chiffre d’Affaires de 7,2 milliards de dollars.

Cela ne fait fait aucun sens qu’un site d’enchère possède une solution de paiements. C’est un peu comme si Target possédait Visa

Elon Musk

Pour ce leader en quête d’agilité, beaucoup plus préoccupé par Apple Pay et les 500 millions de comptes itunes que de Square l’avenir reste rose : à ce jour avec 203 milliards de dollars de paiements transigeant chaque année sur sa plateforme PayPal traite 33 fois plus de transactions que Square.

En interne de nombreux employés de PayPal rêvaient de cette séparation et ses dirigeants ont désormais les mains libres pour réaliser des acquisitions ciblées et prendre voix avec les leaders émergents de l’E-commerce.

Ebay aux enchères ?

Même si selon Huntington Asset Advisors la valeur combinée des deux groupes séparés pourrait progresser au bas mot de 30%, l’avenir d’Ebay en tant que société indépendante de 9 milliards de dollars et 10% de croissance sur les 12 derniers mois apparaît en revanche -face à la concurrence redoutable d’Alibaba et d’Amazon- nettement plus fragile que la position de Paypal, déclenchant ce Tweet ironique de MG Siegler :

Plus d'articles E-Commerce/Paiements

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce/Paiements
  • Sonia Mamin (One to One Monaco) : nous jouons un rôle sociétal dans la relance du retail

    Le contexte est très particulier, tant pour le retail que pour le secteur de l'événementiel. Nous avons interviewé Sonia Mamin Directri...

  • Web-to-call : comment en mesurer la performance et définir sa stratégie de smart-routing ?

    Nous vous présentons le troisième volet du triptyque très fourni proposé par ...

  • Web-to-store/store-to-web : compréhension des parcours clients, mesures et activation possibles

    Nous vous présentons aujourd'hui le deuxième article de la trilogie sur l'Omnicanalité proposée par ...