Event

Digital et durable : l’heure des réconciliations

Le 15 novembre nous organisons notre grande conférence Marketing Remix au Musée Guimet sur le thème Relations durables !

Deux termes qui représentent chacun un axe fort et central dans le marketing digital. D'une part, la relation - où comment créer/garder une relation de valeur avec son consommateur. Et d'autre part la notion de "durable" . Nous vous parlons aujourd'hui de ce deuxième item.

Retrouvez prochainement notre article Digital et Relation.

Digital & Durable - l'heure des réconciliations : pourquoi ce thème nous est apparu nécessaire et inspirant ? 

Le Musée Guimet


S’il y a bien deux sujets désormais majeurs c'est bien le durable et le digital. Ils sont au coeur de la transformation de notre société, de notre économie et bien sûr des marques.

Idéalement, l’équation devrait se résoudre d’elle-même : l’adoption du digital permettrait d’accélérer le mouvement vers le durable. Idéalement… 


Durable : écologique mais aussi economique, social et même plus


Mais d’abord, qu’est-ce que le durable ? 

Une définition dynamique et très efficace a été posée par les nations unies en 1987 : "le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs". 

Dès le début, la notion ne se restreint pas à l’écologique, à laquelle elle est parfois trop réduite. Elle englobe l’économique et le social (pour ne pas dire le sociétal). 

Notons-le : Être durable, c’est être éco-responsable, mais c’est bien plus !

L’adoption du digital devrait accélérer le mouvement vers le durable, disions-nous. 

Idéalement… car en réalité, nous le savons désormais, le digital ne donne pas forcément dans le durable. 

Les rêveries utopiques des origines, comme toujours, ont donné naissance à une réalité très contrastée. 

Internet ouvre un incroyable champ des possibles, nous met comme jamais en relations les uns les autres, crée de nouveaux métiers, donne de la voix à qui veut bien la prendre, la tech améliore notre santé.

Mais les plaies numériques sont nombreuses. 

D’aucuns dénoncent, en vrac, la propension du numérique à la pollution, les brèches de sécurité, l’addictions aux écrans, les fake news, les discours de haine, la concentration de la valeur aux mains de quelques géants, la polarisation partisane, l’atteinte à la vie privée et au libre-arbitre, la mise en danger des sociétés démocratiques. Certains parlent même du cauchemar voire de fin de l'humanité !..


Problème et solution

Le philosophe Bernard Stiegler parlait, lui, de pharmakon. 

L’internet est un pharmakon, à la fois un remède et un poison. 

Problème ou solution ? Tout dépend du contexte et de ce qu’on en fait. Et qu’on le veuille ou non le digital est bien là. Comme l’a très sensiblement révélé la pandémie, il pénétrera chaque fois plus et, chaque fois, un peu plus profondément nos vies. Pour les marques, c’est là que ça se passe. 

Alors face aux deux défis cruciaux du durable et du digital, que faire ? Rien n’est évident. Pour les marques, comme pour les acteurs qui s’investissent dans le digital, leurs agences, leurs conseils, les plateformes, les solutions tech, comment se positionner ? 

Sans doute les départements (digitaux et RSE) ou les stratégies (digitales ou RSE) sont une bonne réponse opérationnelle mais les enjeux réclament une réinvention des modèles et des missions. 

Plus facile à dire qu’à faire, tant les marques doivent jouer entre le court et le long terme, tant la tension peut être grande entre l'indispensable profitabilité d’aujourd’hui et la nécessaire vision pour demain. 

Pas facile à gérer non plus car le consommateur est lui-même contradictoire entre ses aspirations et la fin de mois, entre ses valeurs et ses envies.


Relations durables

Sans doute, pour les marques, le durable, dans son sens le plus large, doit-il d'abord s’incarner dans les relations. Et, bonne nouvelle, le digital à la fois impose et permet de nouer et développer des relations durables, davantage créatrices de valeur.

Entre autres :

  • Il s’agit bien entendu de l'expérience, mais cela va plus loin. Il s'agit aussi du nouveau rôle du client beaucoup, plus participatif, de dynamiques d’engagement, d’impact sociétal et environnemental.
  • il s'agit du bien-être du collaborateur
  • Il est aussi question de l'organisation que les marques mettent en place pour installer une croissance agile et solide.

Cela, à l’heure où le paradigme de la data change, exigeant beaucoup plus de transparence et de confiance.

C'est en créant des relations durables avec son écosystème, en somme, que la marque peut se transformer pour durer.

De grands témoins, issus de différentes industries, viendront en parler à Marketing Remix : Amélie Poisson (La Redoute), Nicolas Comestaz (Coty), Frédéric Daruty (20 Minutes), Christelle Boudet Zanon (MACIF), Nicolas Louvet (Coinhouse), parmi beaucoup d'autres.


> Inscrivez-vous à Marketing Remix, le 15 novembre - Conférence et networking au musée Guimet (Paris 16ème)

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Relations durables ! Retour sur Marketing Remix 2022

    Le 15 novembre dernier nous organisions Marketing Remix 2022 au musée Guimet, sous le thème des relations durables. Nous avons réuni près de...

  • Sarah Chouraqui (Too Good To Go) : nous cherchons à engager chaque acteur de la société dans la lutte anti gaspi

    Nous avons échangé avec Sarah Chouraqui, Country manager de Too Good To Go en France. ...

  • Comment allez-vous ? : un dispositif d’accompagnement inédit lancé par la Macif

    Après plusieurs mois de pandémie, la Macif a interrogé ses 5,5 millions sociétaires via une enquête inédite en posant une question simple ...