Pub

Search mobile : Apple sortira-t-il Google de l’iPhone ?

Un analyste, Toni Sacconaghi du cabinet Berstein, a récemment fait une hypothèse : et si Apple achetait DuckDuckGo pour en faire le moteur de recherche de l’Iphone ? Un mouvement lourd de conséquence : par la même occasion, Apple mettrait fin au contrat qui le lie à Alphabet et qui fait de Google le moteur par défaut. 

Enjeu colossal

L’enjeu est colossal pour Alphabet et Apple, et au-delà pour le paysage du search.  

Rappelons en effet que le search est le premier marché de la publicité en ligne.

Et l’enjeu du mobile est crucial : selon le SRI, 63 % des recettes du search on été mobiles en France en 2019. 

Google, créé en 1998, domine largement depuis le milieu des années 2000.

Deux éléments sont venus troublé le jeu 

  • la montée d’Amazon, qui est devenu un moteur de recherche dominant pour la recherche de produits
  • le mobile, dont le tournant a été bien négocié par Google, notamment avec le succès d’Android. 

Sa domination dans le mobile, Google l’a confortée en achetant sa position de moteur de recherche de l’Iphone. 

Alphabet paierait entre 7 et 8 milliards de dollars pour être présent sur iiOS et Siri et engrangerait 25 milliards de profit. 

En cas de rupture, ou de négociation, le rapport de force semble favorable à Apple, qui a très largement la capacité à la fois de se passer provisoirement de quelques milliards de dollars et d’acquérir une société indépendante si l’enjeu est stratégique. 

Apple et le search

C’est un vieux sujet. Déjà en 2012, un éminent analyste jurait que dans les 5 ans Apple lancerait un moteur de recherche 

L’hypothèse n’a donc pas été validée à ce jour.

Se pourrait-il que les conditions la rendent enfin possible ? L’acquisition d’un moteur de recherche s’inscrirait dans la stratégie d’Apple de développement de services.

Le modèle du service est anticipé depuis quelque temps par Apple, et il concerner autant de leviers que possibles, le modèle de vente de devices est en effet déclinant dans le revenu de la firme à la pomme. Au reste, Apple est déjà présent dans le search, à travers les search ads plus précisément.  Il s’agit de la vente de publicité  dans l’app store, lancé à l’automne 2016. La firme à la pomme a dû entièrement revoir son approche après ses échecs patents et répétés dans la vente de pub. C’est aujourd’hui un franc succès.

Pourquoi DuckDuckGo ? 

DuckDuckGo a la vertu d’être encore indépendant et donc une cible de choix. Le moteur de recherche place de plus au coeur de sa mission une valeur chère à Apple : la vie privée. L’un des slogans est on ne peut plus explicite :” la vie privée, simplifiée, nous ne vous trackons pas”

Quatrième moteur de recherche aux Etats-Unis (derrière Google, Bing et Yahoo), comptant un milliard de recherches en février, DuckDuckGo est en fait un poids plume. Le moteur de recherche créé par Gabriel Weinberg, un ancien du MIT , compte 94 salariés. Il a en tout et pour tout levé 13 millions de dollars. C’est tout à l’honneur du fondateur d’être arrivé si loin avec si peu, mais c’est trop peu pour rivaliser avec la sophistication et les ressources d’un Google ou même d’un Bing. 

Sa technologie, qui évite tout reciblage publicitaire et toute exploitation de donnée personnelle, est en fait rudimentaire. Il s’agit surtout d’un agrégateur, et repose pour beaucoup sur Bing, le moteur de recherche de Microsoft, notamment pour la monétisation. 

DuckDuckGo est donc pour l’heure une hypothèse de travail.

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Nicolas Rieul (IAB) : la publicité en ligne entre dans un nouvel âge

    L’IAB France organise le 20 Novembre prochain l...

  • Barka Zérouali (la chose) : le consommateur n’attend plus que la marque vienne à lui, il va la chercher

    L'agence ...

  • Achat media, le piège de la performance ?

    La gestion et le suivi des campagnes média se font aujourd’hui exclusivement sur la base de données chiffrées, elles révèlent alo...