Mobile

Apple construit-il un moteur de recherche ?

Après le succès d’estime de Siri, l’acquisition de Chomp - spécialiste de la recherche d’Apps en février 2012- le rachat de Topsy par Apple, spécialiste de la recherche Twitter- a relancé hier les spéculations sur la construction d’un moteur de recherche Apple, rival de Google. En 2010, Gene Munster, célèbre analyste chez Piper Jaffray estimait à 70% la probabilité qu’Apple lance son propre moteur de recherche dans les 5 ans. La même année, Apple et Microsoft avaient discuté de la possibilité de remplacer le moteur de recherche Google par Bing sur les terminaux Apple.

Ces spéculations ont-elles un fondement et Apple lorgne-t-il sérieusement sur la recherche ? Ces derniers mois il est vrai que la société de Tim Cook a accéléré la construction de vastes Data Centers dans le Nevada et l’Oregon. La société a aussi embauché l’année dernière William Stasior un expert de la recherche et de la publicité chez Amazon et ancien d’Altavista avec pour mission d’améliorer Siri, qui repose en partie, sur les technologies de Wolfram Alpha et de Yelp.

Mais Apple a-t-il intérêt à rivaliser Google sur le cœur de son offre et sur une avance technologique que nombre d’ingénieurs chez Google en interne déclarent iratrappable, non en termes d’algorithmes mais en termes de puissance de calcul, de latence (l’un des problème majeur de Siri) d’historique de données et d’exhaustivité. En bref, Google aurait quelques Data Centers d’avance, un avantage industriel qu’Apple, même avec un programme de construction accéléré mettrait longtemps à égaler.

A ce stade, la pratique d’Apple a toujours été de lancer des category killers tous les 7 ans dans le hardware plutôt que dans les services… Dans cette perspective, le search semble hors de portée et le lancement d’une Apple TV un pari nettement plus sûr.

Et pourtant… Tim Cook a-t-il le choix d’ignorer une fonctionnalité aussi essentielle à la mobilité et où Google s’arroge 92% des recherches mais où 54% des requêtes proviennent tout de même des terminaux iOS ? Peut-il décemment laisser Google Now ou dans une moindre mesure Facebook Home dominer le territoire encore vierge de la page d’accueil mobile ? Le rachat de Cue par Apple pour 50 millions de dollars en octobre 2013 montre que Tim Cook ne souhaite en aucun cas abandonner ce terrain. Certes Google reverse actuellement un milliard de dollars par an pour demeurer le moteur de recherche par défaut sur les terminaux Apple, mais cette somme est une paille au regard des 170 milliards de dollars de chiffres d’Affaires annuel d’Apple et de ses 200 milliards de cash inutilisés.

Si le projet de moteur de recherche d’Apple existe réellement, l’autre question à se poser devient alors : quel serait l’impact d’un moteur de recherche Apple offert nativement sur les 700 millions de terminaux d’Apple actuellement en circulation sachant que Google compte 1,2 milliards de visiteurs uniques chaque mois sur son seul moteur de recherche ?

Un moteur de recherche non publicitaire avec un garantie de non utilisation commerciale des datas de ses utilisateurs aurait un certain impact sur la communauté Apple et ne manquerait pas de panache à l’heure où les services «No Data» connaissent une faveur renouvelée auprès des consommateurs. Il n’est pas non plus exclu qu’Apple incorpore une forme de recherche sponsorisée dans sa division publicitaire iAds pour monetiser les 113 millards de requêtes prévues sur le search en 2016.

Après tout, avec un produit comme Apple Maps – largement ridiculisé à son lancement et de l’avis général nettement inférieur à Google Maps- Apple a réussi à s’emparer en un an de 26% de part de marché sur ses propres terminaux aux Etats-unis selon les données de Comscore. Même inférieur en qualité, un moteur de recherche avec une part de marché similaire sur iOS représenterait pour Google une catastrophe industrielle…

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Jérôme Marty (Waze) : les Français sont à nouveau mobiles, mais les habitudes ont changé

    Nous avons interviewé Jérôme Marty, DG de Waze France, l'appli mobilité de Google....

  • Le consentement en faveur de la publicité mobile : le cas Décathlon

    Assiégé par les publicités dans notre quotidien, le consentement éclairé devient clé pour émerger. On vous explique comment grâce à la ...

  • Google et Apple unis contre le covid : l’alliance inédite en sept points (pourquoi nous sommes concernés)

    ...