RH

Freelance, votre collaborateur de demain ?

Par Guillaume de Villèle, Fondateur du cabinet de freelances digitaux, OnTrust

 

Le marketing digital sera-t-il une affaire de spécialistes ? Pourquoi le freelance est-il l'avenir des entreprises ? Synthèse et perspectives du marché du travail digital. 

Les freelances sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. En 10 ans, leur nombre aurait augmenté de 120% et en 2017, ils représentent environ 10% des travailleurs actifs (source Eurostat). Un chiffre impressionnant qui traduit l’engouement des experts et des entreprises pour cette nouvelle manière de travailler.

Les maux des entreprises engendrent des freelances

Pourquoi une telle envie de devenir indépendant ? Les salariés sont désormais en quête de plus de sens dans leurs activités personnelles et professionnelles. Ayant parfois le sentiment d’être interchangeables, ils ont besoin de reprendre les rênes, de se sentir utiles et écoutés dans leur organisation. Ils ont ce désir de pouvoir choisir leurs clients, leurs expertises, leurs champs d’action et le temps qu’ils vont y consacrer. Tout cela en augmentant leur niveau de vie. Choice is power !

Pourquoi faire appel à un freelance ?

En parallèle, le marché du travail est en mutation. Les entreprises et les métiers se spécialisent, ce que l’on observe tout spécialement dans le marketing digital ; du coup elles recrutent davantage des experts pour des projets précis et délimités dans le temps.

Avant un expert digital suffisait à gérer tous les métiers, désormais avec l’explosion des budgets marketing et de la technicité des sujets, il est essentiel d’avoir des expertises et de compétences plus pointues. Néanmoins, le constat est immuable :  trouver de bons experts est un défi de tous les jours. Les profils experts, techniques, et disponibles sont très recherchés, les fidéliser dans la durée tient du miracle. Les perles jadis peu nombreuses deviennent désormais rares.

Travailler en mode projet sur une durée limitée avec un sujet attractif devient donc un incontournable et certaines entreprises en font même un atout majeur dans leur recrutement. Renault par exemple fait tourner ses équipes sur différents postes en interne pour éviter la routine et permettre aux employés de découvrir différents services; différents projets tout en continuant de se former. Malin et efficace pour garder ses talents et optimiser son activité en misant sur la différence, le regard nouveau et l’expertise de chacun. La limite est bien sûr la faible technicité de chaque salarié au démarrage de chaque nouveau métier…

De nombreux bénéfices pour les entreprises

En faisant appel à un freelance, l’entreprise s’entoure donc plus facilement d’un expert technique pour un projet donné sans engagement sur la durée, rapidement. Les gains sont énormes : temps, expertise, budget … Son indépendance est également une assurance de sa totale objectivité sur le sujet. Un consultant DATA a par exemple fait économiser chez un de nos clients une DMP à plusieurs millions d’euros en paramétrant mieux les outils existants.

En plus d’un expert, elle s’entoure également d’une personne motivée et investie. Le freelance, contrairement à un salarié, a pour nécessité que chaque projet réussisse. L’échec de la mission pourrait être vu comme un échec dans son parcours. Chaque mission réussie est une nouvelle carte de visite pour lui. La recherche du succès de la mission est donc le garant d’une confiance mutuelle entre un client et le freelance.

Les règles du jeu du freelance à connaître

Mûrir son choix et se préparer à l’arrivée d’un consultant freelance dans son entreprise

Pour toute mission réussie, l’entreprise doit néanmoins bien se préparer à accueillir un consultant indépendant. Mûrir son choix et se préparer à l’arrivée d’un consultant freelance dans son entreprise est essentiel. L’humain reste au cœur du recrutement et de la mission. Les freelances au-delà de leurs expertises sont avant tout des personnalités, avec des ambitions et des rêves mais aussi des faiblesses et des peurs.  

« C’est très épanouissant de savoir qu’on peut être placé dans une entreprise aussi bien pour ses compétences que ses qualités humaines, c’est même essentiel » – Cam-Tu, consultante OnTrust en mission chez Pinterest

Ils sont membres de l’équipe à part entière. Recruter un consultant freelance reste une belle aventure mais aussi un gros challenge.

La réflexion sur la méthode de recrutement est primordiale. Plateforme, cabinets, réseaux… les choix sont nombreux ! Helen Poitevin, analyste chez Gartner explique notamment que « le marché des solutions de recrutement nourries à l'intelligence artificielle devrait représenter près de deux milliards d'euros dans le monde d'ici 2020 ». Un budget colossal qui se traduit par l’émergence d’un grand nombre de plateformes et logiciels dédiés au recrutement de freelances.

L’IA est là pour brasser des expertises, analyser les diplômes, trier selon rémunération. Elle permet au recruteur d’alléger sa tâche, de collecter et analyser des données qui peuvent permettre d’écrémer les candidatures. CDI, années d’expériences, compétences, les évaluations techniques de l'I.A. serait 25% plus fiable que celles de l'homme selon Harvard Business Review. En revanche, elles ne peuvent pas (encore en tout cas) comprendre les attentes ou la personnalité de chacun.

« La mission de rêve c’est celle qui me permet de m’épanouir. J’analyse vraiment tout : ce que je vais apprendre, ce que je vais pouvoir apporter, avec qui je vais devoir travailler et comment.  Mettre les qualités humaines au cœur de ses missions est si important »

– Aude, consultante OnTrust chez Nokia

Des experts et des hommes

S’entourer de consultants experts, c’est s’entourer d’hommes ! Les raisons de l’entrepreneuriat sont nombreuses et chaque freelance à la sienne. Comme pour tout statut, il y a des avantages et des inconvénients. Le freelancing n’est pas un monde idéal. Les consultants doivent trouver leurs clients, leurs revenus sont régulièrement inégaux, les accès aux prêts bancaires compliqués, la prise de risque importante. Ils ont donc besoin d’être accompagnés et rassurés, de comprendre qu’ils ne sont pas seuls.

Recruter un indépendant, oui ! Seul, non !

L’important est donc de s’entourer d’experts du placement pour permettre au consultant et au client de se sentir accompagnés. Les entreprises, comme les freelances ont besoin d’un intermédiaire humain, d’un copilote pour s’assurer de l’expertise, du tempérament et de la motivation du consultant. Un regard neuf et averti pour garantir le meilleur match ! Plus qu’un recrutement, c’est un compagnonnage pour avancer côte à côte vers une nouvelle aventure. Le cabinet devient un nouveau point d’attache pour recréer une famille, qui apporte des règles, son aide et un sentiment d’appartenance pour le consultant.

Trouver un consultant adapté avec la garantie d’un bon suivi, d’une montée en compétence et d’un accompagnement sur la durée est un vrai confort pour une entreprise.

Demain il y a donc une grande chance que votre futur collaborateur soit free-lance… à moins que ce soit vous ?

 

Avec plus de 18 ans d’expertise en digital, Guillaume de Villèle a créé le département digital de l’agence Omnicom media Groupe et a dirigé une agence du groupe Nextedia avant de fonder OnTrust, il y a plus de 9 ans.

Plus d'articles RH

+ TOUS LES ARTICLES RH
  • USI 2018. Renée Mauborgne (Blue Ocean shift) : vers la création non disruptive ?

    Blue Ocean Shift , la suite de Blue Ocean co-écrit avec W Chan Kim consacrée aux nouvelles stratégies des  entreprises agiles.Conçu pou...

  • Etude LinkedIn : la recette du succès selon les Français

    ...

  • Internalisation, rôle des experts, mouvement freelance : conversation avec Guillaume de Villèle (OnTrust)

    OnTrust est le leader du placement de consultants marketing digital. Nous avons interviewé son Président fondateur, Guillaume de Villèle :...