E-Commerce/Paiements

Le chiffre Black Friday : 71%

71%, c’est, d’après une étude PwC qui vient de sortir, le taux de Français qui souhaitent participer au Black Friday et au Cyber Monday cette année. Le chiffre est stable par rapport à 2022. 

L’institut YouGov est plus prudent : l’intention est de 52% mais le concept est bien, voire très bien installé. 98% des Français ont déjà entendu parler du Black Friday et 64% ont fait des achats à cette occasion au cours des deux dernières années. 

Polémique, phénomène de masse et pouvoir d'achat

La polémique est pourtant là. L'ADEME vient de lancer une campagne qui promeut le circulaire et la sobriété, campagne aussitôt ardemment dénoncée par l'Alliance du commerce. Depuis déjà quelques années un mouvement anti Black Friday s'est installé, porté entre autres par Que Choisir et Green Friday.

Les chiffres de YouGov et de Pwc montrent que Le Black Friday, plus que jamais, est un phénomène de masse qui fait recette. Il est donc loin, très loin d’être démodé ou en perte de vitesse. Le contexte inflationniste et les contraintes sur les budgets auront-ils donc eu raison des aspirations durables ? Et notamment chez les jeunes, pourtant considérés comme les plus sensibles sur les sujets sur de l’environnement ? 85% des 18-34 manifestent un intérêt pour le Black Friday contre 55% des plus de 55 ans.

C’est que, pour YouGov, le sujet de préoccupation numéro 1 des Français est leur pouvoir d’achat, loin, bien loin devant tout autre, devant l’épanouissement familial, la santé (sic), leur travail et… très, très loin devant l’écologie et l’environnement.

Etude YouGov

Black Friday responsable ? 

Si, malgré les critiques (sont visées la surconsommation, les fausses promos et les arnaques), le black friday est loin de s’essoufler, l’attitude des indvidus a, elle, peut-être évolué. Selon PwC 85% des Français estiment que les enjeux du développement durable vont avoir un impact sur leurs achats à l’occasion du Black Friday, en particulier via un meilleur contrôle de leurs dépenses en n’achetant que les produits dont ils ont besoin (31%), en évitant les achats d’impulsion (31%), via une sélection plus rigoureuse des produits en terme de qualité (26%) et en limitant les retours (25%).

Et 19% d’entre eux seront très vigilants quant à la surconsommation. Trop peu ?

___

Etude PwC : sondage réalisé auprès d'un panel représentatif de Français, Allemands, Italiens, Espagnols et Polonais âgés de plus de 18 ans. En 2023, cet échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne par Opinium Research. Données récoltées entre le 10 octobre et le 17 octobre 2023. Taille de l'échantillon par pays : 2000 répondants.

Etude YouGov sur le panel Living consumer intelligence

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Grégoire Michel (Converteo) : Programme de fidélité – l’équilibre entre les avantages financiers et les bénéfices additionnels est clé

    Nous avons rencontré Grégoire Michel, Partner chez Converteo et membre du Comex. Converteo est un cabinet de conseil en data à succès, et...

  • Expérience et digitalisation dans l’aérien : Air France versus Emirates

    2020, annus horribilis.La COVID 19 met à l’arrêt le secteur aérien à l’échelle mondiale. 3 ans plus tard, le marché vit une embell...

  • Les « Dupe shoppers » ne sont pas dupes, ils préfèrent les imitations 

    Les « dupe shoppers » ne sont pas des consommateurs naïfs. Bien au contraire. Aujourd’hui près d’un consommateur américain su...