Contenus

Sarah Chouraqui (Too Good To Go) : nous cherchons à engager chaque acteur de la société dans la lutte anti gaspi

Nous avons échangé avec Sarah Chouraqui, Country manager de Too Good To Go en France.

Diplômée de l’Essec, Sarah Chouraqui est une entrepreneure engagée. Elle a travaillé dans l’industrie agroalimentaire en tant que directrice financière chez Danone, à Paris et New York. De retour en France, à la recherche d’un nouveau projet porteur de sens, elle devient directrice générale de Vertical Station et lance un nouveau média éco-responsable.

Elle est depuis Février 2020 directrice générale de Too Good To Go France et gère une équipe de 140 waste warriors passionnés par la lutte contre le gaspillage alimentaire.


Too Good To Go en France ?

En France, le gaspillage alimentaire représente chaque année 10 millions de tonnes de nourriture qui finissent à la poubelle chaque année, soit 29 kg par Français. L’idée de Too Good To Go est de proposer une solution simple et efficace, pour que chacun puisse s’engager de façon concrète contre le gaspillage alimentaire.

Notre premier levier d’action est l’application, qui met en relation des commerçants de bouche qui ont des invendus et des citoyens qui peuvent récupérer ces invendus, en fin de journée, à petit prix pour leur éviter de partir à la poubelle. Géolocalisés sur l’application, les utilisateurs repèrent les commerçants partenaires autour d’eux, commandent un « panier surprise » composé des invendus du jour, payent un petit prix en ligne et se présentent sur place aux heures de collecte indiquées afin de récupérer leur panier.

Nous cherchons plus largement à engager chaque acteur de la société dans la lutte anti gaspi : producteurs, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics… Nos actions se basent sur différents piliers : les entreprises à travers notre appli, les foyers avec nos actions de sensibilisation, la politique avec notre pôle affaires publiques et enfin les écoles avec notre projet éducation.

Aujourd’hui, en seulement 6 ans, nous comptons sur une communauté engagée de 12,5 millions d’utilisateurs et 35 000 commerçants partenaires répartis sur tout le territoire, d’horizons variés : distributeur, indépendant, boulanger, restauration collective… Ensemble, nous avons pu sauver plus de 44 millions de paniers !


Quels changements conso post-covid (côté pro ou côté consumer) ?


La crise du covid nous a montré que nous pouvions être une solution pour des segments que nous n’étions pas encore allés chercher, comme celui des industriels et des grossistes ou de la restauration collective. Ces derniers se sont retrouvés avec de grandes quantités de produits à écouler lorsque les établissements accueillant du public ont fermé, et grâce à notre agilité, nous avons pu leur proposer notre solution de façon ad hoc. Nous avons depuis entamé une relation pérenne avec nombre d’entre eux, et continuons à nous développer dans ce secteur.

Il y a un réel enjeu pour remonter la chaîne de production alimentaire et ainsi éviter le gaspillage à chaque étape.


Quelles perspectives avec l’inflation annoncée ?

Depuis 2022, les Français subissent de plein fouet la crise : selon notre dernière étude avec Yougov, 72% d’entre eux rapportent une baisse de leur pouvoir d’achat et ils trouvent des solutions pour réduire la facture. 38% des Français et 61% des jeunes se tournent vers des applications anti-gaspi comme Too Good To Go : nous sommes devenus un vrai outil d’augmentation de son pouvoir d’achat.

Sachant qu’un panier Too Good To Go coûte 4 euros en moyenne sur l’application pour une valeur de 12 euros de nourriture, un Français sauvant un panier par semaine peut économiser 416 euros par an. L’utilisateur le plus actif en 2021 a sauvé 1 255 paniers, et a pu économiser 10 040 euros !

Notre application réconcilie écologie et économies, et permet donc aux consommateurs de protéger leur pouvoir d'achat et la planète d'une même action, en commandant leur panier au quotidien. Cela profite également aux commerçants : après la crise du covid et avec l’augmentation du prix des matières premières, ces derniers ne peuvent plus se permettre de jeter leurs produits.


Next step sur le marché français, à l’international ?

Le gaspillage alimentaire n’a pas de frontière, alors il reste encore beaucoup de pays dans lesquels amener la solution Too Good To Go, pour atteindre notre objectif d’un monde sans gaspillage ! Le succès rapide que nous avons connu aux États-Unis nous motive encore plus à poursuivre notre expansion, comme au Canada ou en Irlande récemment.

Nous souhaitons également poursuivre notre objectif de sensibilisation : nous avons lancé pour cela notre projet pédagogique “Mon École Anti Gaspi” aujourd’hui déployé dans 4 000 écoles primaires. Les enfants sont les consommateurs de demain et ont un grand rôle de prescripteurs auprès de leurs parents : il est très important de les sensibiliser dès le plus jeune âge au gaspillage alimentaire !


Une grande tendance à venir, d’un point de vue plus personnelle ?

À mon sens, les impératifs économiques et écologiques, liés au contexte actuel, vont pousser les consommateurs mais aussi les professionnels à plus de sobriété : l’anti gaspi aura toute sa place dans cette nouvelle définition de société.

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Relations durables ! Retour sur Marketing Remix 2022

    Le 15 novembre dernier nous organisions Marketing Remix 2022 au musée Guimet, sous le thème des relations durables. Nous avons réuni près de...

  • Comment allez-vous ? : un dispositif d’accompagnement inédit lancé par la Macif

    Après plusieurs mois de pandémie, la Macif a interrogé ses 5,5 millions sociétaires via une enquête inédite en posant une question simple ...

  • Digital et durable : l’heure des réconciliations

    Le 15 novembre nous organisons notre grande conférence ...