Contenus

Quand le gaming et le streaming vidéo deviennent des usages de première nécessité


Quels sont les effets du confinement sur le comportement des consommateurs en matière de streaming et de jeux vidéo ?

Captify vient opportunément de publier une étude sur le sujet, en exploitant les requêtes des internautes sur les sites web.

Fait marquant, pour la première fois, le divertissement et la connectivité apparaissent comme des nécessités. Concrètement, les recherches liées aux streaming ont crû de 87% et les recherches de gaming de 253 %. 

Streaming video : le contenu roi

La coronacrise consacre l’usage du streaming vidéo, dont la guerre entre plateformes avait commencé seulement quelques mois plus tôt, voire quelques semaines, si l’on songe au lancement de Disney+ aux Etats-Unis - lancement reporté en France précisément à cause du Covid. Et alors que la France a enregistré 60 % de croissance des sessions de streaming de 2017 à 2019 d’après AppAnnie.

Premier constat apporté par Captify, caractéristique d’une banalisation de l’usage : le contenu est roi. Le prix n’est plus le premier critère. Alors qu’en janvier, les prix, les offres et les promotions étaient le principal intérêt de recherche autour du streaming, depuis que les mesures de confinement ont été annoncées, ce sont les contenus proposés qui priment (+ 534% de recherches liées au contenu, -95% de recherches liées aux offres).

En termes de plateformes recherchées au niveau mondial, ce sont Disney+ et Netflix qui dominent, loin devant Amazon Prime. A noter l’absence d’Apple TV+.

Fait inquiétant pour Netflix, les cord-cutters, c’est-à-dire les utilisateurs souhaitant rompre leurs abonnements TV pour un service de streaming, concentre de manière quasi-unanime leurs recherches sur Disney+ (95 %, contre 3% pour Netflix…)

Parmi les cord-cutters intentionnistes on trouve les fans de sport, les parents à la maison, les soignants, les eco-conscients, les internautes sénior. 

Jeu vidéo : compenser le réel

Dans le palmarès des top 5 on trouve Minecraft, DragonballZ, Hulk, Fortnite, Sims4. Mais les usages entre joueurs occasionnels et mordu sont très distincts. Depuis le confinement, les occasionnels s’intéressent surtout aux jeux de sorts, alors que les mordus s’intéressent davantage aux jeux de rôle. Dans les deux, on assisterait à des phénomènes de compensation : face aux annulations de rencontres sportives dans un cas, afin de rester en contact avec des amis dans l’autre cas.

Voir l'infographie proposée par Captify ou la consulter ici

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Avec le COVID-19, les marques vont devenir plus que jamais schizophrènes

    Par Alban Peltier, CEO d'...

  • Fidéliser vos clients avec du contenu vidéo créatif

    Par Alwyn Gosford, Directeur artistique chez iStock par Getty Images  ...

  • Futur du web conferencing : une valse à trois temps

    ...