E-Commerce

Black Friday – J-7 : Qui est contre et pourquoi

A l’origine, le Black Friday correspondait au jour de congé souvent donné aux employés le lendemain de Thanksgiving pour passer un week-end prolongé de festivités. A cette époque, le black Friday désignait alors le fort trafic à cette période-là dans les rues. Peu à peu, il a été synonyme de grandes affaires et donc de grandes promotion pour les commerçants avec le lancement des achats de noël.

Image by Mudassar Iqbal from Pixabay

Aujourd’hui, les effets remarquables de cette journée se sont intensifiés et exportés en Europe. Pour cette année RetailMeNot prévoit 5,970 milliards d’euros de dépenses offline et online confondues en France sur le week-end du Black Friday, soit une augmentation de 4,1% par rapport à 2018

Mais voilà, qui dit Black Friday dit aussi surconsommation et donc surproduction, ce qui n’est, on le reconnaitra, pas très ecofriendly. Alors faut-il céder à la frénésie des promotions ? 

La réponse est non, en tout cas, c’est le souhait de plusieurs associations et rassemblements de marques.

Forte de sa notoriété naissante, la marque FAGUO  est à l’origine cette année du mouvement Make Friday Green Again qui réunit des marques ne souhaitant participer au Black Friday. La marque, qui a vu le jour en 2009, se veut : 

  • casual et trendy : pour la ligne créatrice des modèles de baskets
  • responsable : la marque fait partie d’un projet qui permet de planter un arbre à chaque paire de chaussur vendue
  • dynamique : en conservant son modèle de start-up et en restant proche de ses clients

C’est donc logiquement que la marque se tourne vers un modèle anti Black Friday, dont les responsables déclarent :  “Nous ne voulions pas participer à la journée du Black Friday qui encourage la surconsommation. Nous étions mal à l’aise qu’elle soit imposée par le marché. Le vrai coût de cette journée est social et environnemental. Elle rend précaires les emplois en ne rémunérant pas les fabricants, les marques et les magasins. Elle contribue d’autre part au dérèglement climatique en encourageant la surproduction”

L’engouement autour de ce mouvement à contre-courant est de plus en plus fort à l’approche de la datedu Black Friday puisque le collectif rassemblait déjà 200 marques, il y’a 3 semaines, et plus de 450 maintenant à une semaine du jour J ( NATURE & DÉCOUVERTES, HAST, JOONE, PICTURE ORGANIC CLOTHING, BERGAMOTTE, BONNE GUEULE, EMOI EMOI, TEDIBER, ROSEMOOD, LES RAFFINEURS, JAMINI, LEPANTALON entre autres).

Derrière toutes ces marques, ils existent bien souvent une réelle philosophie de vie et une idée du commerce nouvelle et voire éco-responsable tout au long de l’année comme chez :

  • JOONE dont nous avions interviewé la fondatrice, Carole Juge-Llewellyn, il y’a quelques semaines, et qui nous expliquait à cette occasion le souhait de Joone de répondre aux attentes de consommations des nouvelles générations avec plus de transparence sur la composition des produits, leurs origines, leurs impact carbone...
  • TEDIBER, dont la co-fondatrice, Aude du Colombier nous expliquait à Marketing Remix le 07 Novembre dernier comment remettre le client au coeur du modèle économique avec notamment une production sourcée et contrôlée, une politique “zéro promotions”, un service client équivalent à 20% de la masse salariale globale de la marque, etc

Le collectif “Make Friday Green Again”  oriente même chaque communauté de ses marques à profiter de cette journée pour 3 actions concrètes :

  • Trier ses placards pour revendre ou recycler ce qui ne nous intéresse plus
  • Faire le point sur ce dont nous avons vraiment besoin
  • Acheter si nous le souhaitons mais raisonnablement et au prix juste

En parallèle, depuis 2017, l’association Green Friday qui a notamment le soutien de la Mairie de Paris, le REFER, Dreamact, Ethiquable et Emmaüs vise à réunir sous son giron, elle aussi, des marques qui ne souhaitent pas participer au Black Friday.

Le collectif va même plus loin en organisant des opérations spéciales avec des membres partenaires en France et en Belgique. Chaque marque partenaire a également accepté de reverser 10% du chiffre d’affaires de cette journée à des associations engagées pour une consommation responsable comme Zéro Waste France qui lutte contre le gaspillage industrielle ou encore HOP, engagée contre l’obsolescence programmée

Entre rationalisation et frénésie, quel camp choisirez-vous cette année ? Plus que quelques jours pour se décider...

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Un Black Friday chahuté ? Encore de nouveaux records

    Après une année 2018 record, le Black Friday est à nouveau un succès pour sa 7ème édition : plein de chiffres à faire tourner les têtes....

  • Levée de fonds record, audience française : 10 points pour comprendre la déferlante Vinted

    ...

  • Anthony Bourbon (Feed) : notre ambition, c’est de devenir un grand de l’industrie alimentaire

    L'industrie alimentaire chamboulée par la smart food ? Nous avons interviewé Anthony Bourbon, le CEO fondateur de Feed, qui propose des...