Pub

Etude Email : la chute de l’attention met la pression sur les marques

Une nouvelle étude Adobe établit que les pressions sur les marques continuent à s’accentuer. Les Français passent de moins en moins de temps sur les emails (5,1 heures par jour) et leur attention a baissé.

Les consommateurs français transforment radicalement leurs habitudes en matière de messagerie électronique, accentuant ainsi les pressions exercées sur les marques pour créer des emails marketing ultra-personnalisés, rapidement adaptables en fonction des analyses menées sur les lecteurs, et exploitables de manière fluide sur smartphone.

L’ordinateur reste le terminal privilégié pour consulter ses emails personnels et professionnels (85 %), le smartphone prend toutefois une place de plus en plus importante (77 %).

 

 

L’étude, menée auprès de 3 000 cadres européens, établit que l’email demeure un canal marketing très prisé : 61 % des professionnels français interrogés (63 % en Europe) estiment qu’il s’agit du canal le plus efficace dont disposent les marques pour les cibler (taux en hausse de 5 % par rapport à 2016 en Europe) et 55 % affirment souhaiter recevoir des offres spéciales et promotions de leur part.

Pourtant, les Français passent de moins en moins de temps à consulter leurs emails personnels, comme professionnels. En effet, ils passent en moyenne 5,1 heures par jour à consulter leurs messageries, contre 6,5 heures en 2016 ; et seuls 74 % des mails professionnels et 60 % des mails personnels sont ouverts : il n’a, par conséquent, jamais été aussi important pour les emails marketing de se démarquer.

 

 

La réception d'un email peut être une expérience agréable. Toutefois, cela devient le contraire lorsque le temps de téléchargement des images est long, qu'il y a trop de texte à lire ou que le visuel n'est pas adapté au mobile. 

 

Pour Stephan Dietrich, vice president d’Adobe Campaign, « Au moment où les marques continuent à faire de l’email marketing un facteur essentiel de la création d’expériences globales engageantes, nombreuses sont celles qui éprouvent des difficultés à répondre aux exigences accrues des clients.»

 

Parmi les faits  et chiffres marquants de l'étude :

    • La plupart des répondants vérifient leur travail et leurs emails au moins toutes les quelques heures, ce qu'ils pensent être une fréquence normale. Cependant, moins de répondants vérifient leurs mails professionnels et personnels que l'année dernière;
    • Plus de répondants (en particulier les personnes âgées) attendent d’arriver sur leur lieu de travail pour vérifier leurs emails ;
    • Moins de répondants vérifient les emails tout en regardant la télévision et 41 % ne vérifient jamais leur messagerie professionnelle pendant leurs vacances.
    • Les ordinateurs de bureau / ordinateurs portables sont les périphériques les plus couramment utilisé pour vérifier les emails, bien que les smartphones soient préférés par la tranche d’âge 18 / 34 ans. Les smartphones sont le principal périphérique pour la vérification des emails personnels.
    • 80 % des emails professionnels et 65 % des emails personnels sont ouverts. Parmi ceux-ci, 80 % des emails professionnels et 64 % des emails personnels sont lus.
    • La majorité des répondants s'attendent à ce que leur utilisation des emails (personnel et professionnel) reste la même au cours des deux prochaines années, et moins de répondants qu'en 2016 pensent que leur utilisation augmentera;

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • François de la Villardière (Netbooster) : les agences s’essoufflent, nous arrivons au moment où tout va basculer

    ...

  • Etude IAB : Le marché du programmatique en Europe

    Programmatique vs Traditionnel Le programmatique vient de dépasser l'achat traditionnel avec 50,10% La représe...

  • Panique dans la pub : Apple Safari va t-il tuer les cookies ?

    anti tracking intelligent” prévu pour la fin du mois sur Safari 11  supprimant les cookies “first party” au bout de 30 jours, soumettant ...