Pub

Server side bidding, quesaco ?

Credits Shutterstock Olena Yakobchuk

 Après le Header Bidding , le server side bidding est le nouveau terme à la mode en programmatique. Le Server Side Bidding est en fait un moyen pour les éditeurs d’éviter les chargements de page trop longs dus aux enchères multiples sur les emplacements publicitaires.

Comment ? l’enchère ne se déroule plus sur le navigateur de l’éditeur mais sur le serveur même de la technologie d’Ad Server proposant les enchères.

Les avantages -théoriques- sont de trois ordres :  un chargement de page plus rapide, des enchères plus larges et rapides, un inventaire publicitaire mieux valorisé.

Côté publisher, la charge technologique est donc transférée aux fournisseur d’Ad Tech et permet à plusieurs plateformes d’achats de se brancher sur les enchères augmentant par là même le yield des espaces commercialisés par les éditeurs. Attention donc, pour maintenir la “tension” des enchères, Il est important pour le publisher de vérifier si l’ensemble des acheteurs branchés sur la plateforme de vente en mode header bidding “simple” sont aussi présents en mode “Server Side Bidding”.

Côté Ad server ou SSP (plate forme de vente) il repose sur la capacité des SSP à s’intégrer les uns dans les autres pour autoriser des enchères transparentes (et un système de cookie matching ou ID matching fiable). La visibilité sur l'ensemble des "enchéreurs" étant moindre, la confiance et la transparence de la plateforme d’Adtech garante du “Server Side Bidding” est donc cruciale dans le process.

Dans l’industrie, plusieurs acteurs estiment ainsi que le “Server Side Bidding” donnerait trop de pouvoir à la solution “mère” opérant les enchères sur son serveur.

Côté utilisateur les pages s’affichent plus rapidement améliorant l’expérience client, le temps passé et les visites et donc, pour l’éditeur, l’inventaire publicitaire disponible.

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Big Tech : les GAFAS sont-ils en train de privatiser le scale ?

    Andreessen Horrowitz dans un post récent sur son blog , à l’ère des Smartphones, les GAFAS ridiculisent l’ère WinTel en affichant un “S...

  • Pour être disruptif en display il faut retourner 270 ans en arrière !

    ...

  • Laurence Bonicalzi Bridier (Le Monde) : nous ne vendons plus des espaces nous racontons des histoires à des audiences

    Laurence Bonicalzi Bridier intervient à Marketing Remix le 9 novembre. >> S'inscrire ici !Peps ! Nous avons rencontré Laurence Bon...