E-Commerce/Paiements

Le phénomène des pop up stores, parti pour durer ?

Les premiers PopUp stores, ces espaces éphèmères de distribution de produits de niches ou saisonniers ont été développés en 1999 par la société américaine Vacant  un concept repris plus tard par l’enseigne Japonaise “Comme des Garçons”.

Surprise et Magasins Clandestins

Côté marques, Ils permettent d’un point de vue marketing de valider un concept sans dépenser massivement en distribution et s’engager dans un loyer à long terme  ou pénétrer à moindre côut un marché étranger. Ils permettent également de lancer des produits inédits, des prototypes et tester des idées de pricing et de promotion un merchandising mix ou des concepts de design innovants.

Côté distributeurs ils visent à revaloriser et animer des espaces souvent laissés vacants dans les grands magasins. En moyenne un Pop Up store a une présence de deux mois et demi.

Créé en 2007, Bonobo - un site e-commerce sans présence physique a testé le concept avec deux vendeurs dans son hall d’accueil et a fini par générer près de 500.000 dollars de ventes en un an.

Depuis, ce concept de distribution portable a fait son chemin et de nombreuses initiatives de Pop up Stores se développement quotidiennement partout dans le monde allant jusqu’à gagner le segment du luxe (Louis Vuitton a ouvert un Pop Up store au sein du Musée d’Art contemporain de Los Angeles ).

Le métier de broker d’espace de PopUp Shop a également fait son apparition. En france, plusieurs startups telles PopUp Immo, Popmyshop,Popup Storz, My Pop Up Store, My Pop Corner occupent ce nouveau créneau d’AirBnB du PopUp STore. Certaines proposent également des assurances éphèmères.

Le marché était estimé par Bloomberg à 8 milliards de dollars en 2013. Dans sa définition la plus large, ce serait en fait une industrie de 50 milliards de dollars selon une étude menée par Independant Retailer qui, il semblerait, agrège dans un marché assez large l’ensemble des dispositifs de magasins éphèmères (produits fermiers et agricoles, marchés aux puce, festivals, artisans itinérants et autre vide greniers ).

 

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Le magasin plus fort que le web : renversement de tendance ?

    Une simple statistique finement analysée par Cardlytics, une plateforme publicitaire spécialisée dans les programmes de fidélité des ba...

  • Shein : hypercroissance et mode ultra rapide. 5 points pour comprendre

    ...

  • E-commerce : le commerce conversationnel remplacera-t-il les navigateurs web ?

    Par Philippe Peyresaubes, General Manager VTEX France ...