Pub

Mental Advertising : les marques doivent-elles s’occuper de la santé mentale ?

La dégradation accélérée de la santé mentale, particulièrement celle des jeunes générations a conduit les marques à investir le sujet il y a quelques années, comme la marque Islandaise de Yaourt Icelandic Provision avec son Ode à soi-même. On se souvient également de la campagne et du livre d’enfant “Not So Happy Self” de l’agence de publicité Stein.

Plus récemment, dans un film de 15 minutes, la campagne Apple à l’occasion du nouvel an chinois appuyait clairement sur ce thème et l’impact des réseaux sociaux chez la GenZ.

Une étude récente commandée par Sortist révèle à cet égard une attente forte des jeunes générations auprès des marques sur le sujet de la santé mentale.

Selon cette étude :

  • 46 % des jeunes se sentent stressés (dont 14% "tout le temps") ;
  • Et près de 2 sur 5 estiment que leur santé mentale est mauvaise ou très mauvaise (un chiffre bien supérieur à celui des générations précédentes).

Du mental marketing authentique… Sans mental washing

L’étude révèle également des attentes fortes, exigeantes et précises de la part des membres de la GenZ : 60% s’attendent à ce que les marques se préoccupent de la santé mentale mais 50% estiment qu’elles s’y consacrent pour la forme. 

Par ailleurs, 25% des jeunes générations expriment une hostilité quant aux images corporelles irréalistes.

In fine, trois attentes auprès des marques s’expriment clairement dans l’étude :

  1. Mettre en place d’une modération des commentaires pour filtrer les discours haineux et les brimades (62 %) ;
  2. Être réalistes concernant les objectifs annoncés par leurs produits (43 %) ;
  3. Travailler avec des experts de la santé mentale (36 %).



Photo par Matthew Ball sur Unsplash

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Annonceurs, l’allumage de la fusée CTV est réussi, ne ratez pas son décollage

    Une tribune de Jérôme Cauchard, directeur général de Making Science France L’activation de campagnes sur la TV connectée suscite un in...

  • Désactivation des cookies tiers par Chrome : impact et alternatives – l’avis des experts

    Attendue ou redoutée dans le monde de l’adtech, la fin des cookies tiers est proche. Le 4 janvier dernier, Chrome, le navigateur de Googl...

  • Sonia Ferreira (TF1 Pub) et Olivier Dansac (Liveramp) : avec MyData, TF1 établit une connexion directe entre les datas marketing des annonceurs et leur écosystème publicitaire

    Ere post-cookie....TF1 a annoncé en octobre le lancement de MyData, solution de Data Clean Room, en partenariat avec LiveRamp. Le groupe de...