Mobile

Eclairage sur « Matter » : un protocole pour simplifier l’IOT et la Maison Connectée (CES)

Les constructeurs d’équipements pour la domotique ou maison connectée se sont enfin mis d’accord autour d’une norme d’interopérabilité. Objectif du protocole Matter : permettre aux consommateurs de configurer et de contrôler plus facilement leurs appareils domestiques intelligents. Matter doit aussi permettre aux fabricants d'appareils de créer plus facilement des produits qui fonctionnent de manière transparente les uns avec les autres. De nombreux appareils certifiés « Matter » étaient présentés pour la première fois lors du CES de Las Vegas (5-8 janvier 2023). On fait le point pour comprendre comment Matter peut soutenir le marché de l’IOT et simplifier la vie des consommateurs.

Photo de Jonathan Borba, via Pexels


Qu’est-ce que Matter ?

Matter, anciennement connu sous le nom de projet CHIP (Connected Home over IP) est une proposition de standard ouvert conçu pour la domotique ou maison connectée. Cette norme d’interopérabilité, initiée en décembre 2019, vise à permettre aux appareils ménagers et autres équipements connectés sur l'internet de fonctionner ensemble et d'être contrôlés à partir d'une seule application ou interface. La version 1.0 de Matter a été publiée le 4 octobre 2022.

A l’origine de Matter on retrouve Amazon, Apple, Google, Samsung SmartThings et la Zigbee Alliance (renommée depuis mai 2021 la Connectivity Standards Alliance – CSA – qui depuis 2002 représente plus de 500 entreprise technologiques). Aujourd’hui plus de 200 entreprises collaborent déjà autour du protocole Matter.

(Source : Connectivity Standards Alliance: CSA-IOT)


Pourquoi Matter est une révolution ?

La véritable révolution de Matter : il s’appuie en fait sur les protocoles de communication existants et ne nécessite pas de connexion internet pour que les objets puissent fonctionner en local dans une maison.

Enfin, c’est la première fois que les constructeurs se rallient tous derrière un seul protocole, leur permettant de partager des informations et d'interagir les uns avec les autres. Matter devrait donc être adopté massivement par l’ensemble du marché. Les 4 principales plateformes pour la maison connectée soutiennent donc déjà Matter : Amazon Alexa, Google Home, Apple Home, et Samsung SmartThings.

Concrètement, l’interopérabilité de Matter permet qu’un thermostat Nest puisse être piloté via Siri d’Apple ou Amazon Alexa. Les équipements des constructeurs seront progressivement mis à jour vers Matter et les nouveaux équipements seront livrés avec leur certification Matter. Pour plus de détails, ce guide complet sur Matter par The Verge.


Matter veut booster le marché de la maison intelligente

Matter a pour objectif de contribuer à la croissance du marché de la « smart home » en simplifiant l’installation des équipements et en garantissant leur interopérabilité.

En France, le marché des objets connectés représente 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020 (selon Statista sur des données Gfk Fnac/Darty). Le marché de la « smart home » ou « maison intelligente » représente 50% de ce CA, suivi par les wearables et accessoires connectés (1/3 du CA de l’IOT grand public).

(Source : Statista)

Au niveau mondial, le marché de la « smart home » était estimé à $117.60 milliards de dollars en 2022 avec un revenu moyen par foyer de 381.90 Dollars. C’est finalement peu, puisqu’une « véritable » installation domotique de pilotage et automatisation d’une maison coûterait en moyenne près de 800 Dollars et jusqu’à près de 1500 Dollars (source HomeAdvisor). Pour référence, un appareil Amazon Alexa par exemple est proposée sur le marché entre 50 et 100 Dollars.

Le gros du marché est encore aux Etats-Unis avec 31.45 Milliards de CA en 2022. La croissance mondiale du marché de la maison connectée devrait être de 12.47% par an entre 2022 et 2027 pour atteindre 222.90 milliards de dollars en 2027. Au niveau mondial, la maison intelligence devrait donc avoir une pénétration de 28.8% du marché en 2027 contre 14.2% actuellement. (données Statista)


Quelles sont les objets connectés les plus « tendances » ?

Selon l’inventaire à la Prévert des gadgets présentés au CES 2023, la grosse tendance du moment est l’ « éclairage de loisir ou de divertissement »(« Entertainment lighting »). Ainsi parmi les constructeurs d’interrupteurs et lampes dont les équipements ont brillé au CES on peut citer GE Lighting. Avec « Cync », une gamme d’éclairages pour transformer son salon en une véritable discothèque ou sa maison en parc d’attraction. Imaginez, 16 millions de couleurs et la synchronisation entre lumière et son. Les gammes de lumières « Cync Dynamic Effects Indoor and outdoor» sont disponibles dès leur lancement ce mois de janvier dans les magasins Best Buy et Lowe's.

Les amateurs de domotique connaissaient auparavant cette marque sous le nom de « C by GE ». Les changements de noms sont aussi une grande tendance dans le secteur de la domotique où les fusions et acquisitions font rage. GE Lighting a ainsi été racheté en 2020 par le spécialiste de la domotique Savant Systems.

(Source : GE Lighting - Dynamic Effects Lifestyle Collage)


Matter, au-delà des gadgets

Mais au-delà des gadgets sympathiques pour l’éclairage, les amateurs de domotique attendent surtout que la maison intelligente le devienne vraiment. Ou comme le formule The Verge « Gadgets are cool and all, but it’s long past time for the smart home to graduate to its master’s degree ». On espère donc bientôt que les équipements intelligents s’attaqueront à de vrais problèmes. Comme la gestion de l’énergie dans la maison.

Les technologies Wi-Fi, les radars et les systèmes de charge sans fil doivent aussi permettre à la domotique de s’intégrer de façon « invisible » dans les maisons, pour qu’elle ne ressemblent pas à des espaces démo de magasins d’électronique.

Parmi les première intégrations de Matter on note ainsi la SmartThings Station de Samsung , un bouton qui permet de programmer des routines, pour le confort ou pour des économies d’énergie. Par exemple programmer son « hub » Samsung pour simultanément éteindre toutes les lumières, fermer les stores et abaisser la température du thermostat. Cet équipement reste discret et sert aussi de chargeur sans fil. La priorité est à la simplicité avec l’utilisation de QR Codes avec l’application SmartThings.

(Source : SmartThings – Samsung)

Enfin, Samsung intègre aussi l’Intelligence Artificielle dans sa réflexion autour de la domotique et de la connectivité. Avec « Spatial AI » des technologies pour adapter les expériences domotiques à l’environnement et aux dimensions des pièces ou de l’habitacle d’un véhicule.


La guerre de la connectivité et de l’interopérabilité va aussi se jouer sur le marché automobile

Car autour de Matter le véritable défi est de pouvoir construire des expériences adaptées aux environnements et parcours des consommateurs, en combinant des technologies de différents acteurs. A la maison, au travail et sur la route. Samsung a ainsi collaboré avec Harman, spécialiste des systèmes de son (filiale de Samsung), pour lancer au CES 2023 le « In-cabin experience » (ICX). Cette technologie combine des capteurs automobiles avec l’intelligence artificielle pour créer des expériences personnalisés et pratiques pour les passagers et conducteurs de véhicules. Un des scénarios est ainsi d’aider les conducteurs à rester concentrés et détendus sur la route.

Séverine Godet

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • La contactabilité client, un enjeu majeur dans un contexte de digitalisation de la relation client

    Proposé par Joanna Hede, CEO de Live Data Solutions & board member de la DMA France ...

  • Hélène Huby (The Exploration Company) : l’espace, nouveau territoire du luxe et de l’entertainment

    La 10ème édition du France Digitale Day se tenait . Un beau succès. Ce fut en effet plus de 3000 participants, 4 ministres et plus de 40 ...

  • Le marché des casques VR/AR ne va “que” quintupler en 4 ans

    Selon IDC, 32,8 millions d’unités devraient être vendus d’ici 2025, avec un taux de croissance annuel de 45,9%. Entre 2020 et 2021,...