Pub

Jean-Philippe Caste (ShowHeroes) : la pub vidéo à l’heure de la télévision connectée


Nous avons rencontré Jean-Philippe Caste, Directeur général de ShowHeroes, acteur de la vidéo en ligne en très forte croissance


Quelques mots sur ShowHeroes?

ShowHeroes Group est le premier fournisseur indépendant de solutions vidéo digitales en Europe pour les éditeurs et annonceurs.

Nous possédons un catalogue exclusif de courtes vidéos éditoriales - plus de 35 000 au total – qui couvrent un large éventail de sujets, notamment le lifestyle, la famille, la santé, le bien-être ou encore les loisirs. Nous mettons gratuitement ces vidéos éditoriales à la disposition des sites média. 

Grâce à sa technologie unique d'hyper-contextualisation, ShowHeroes Group offre à ces sites média un outil exclusif de "matching sémantique", appelé Semantic Hero. Il est capable de sélectionner des vidéos en affinité avec chacun de leurs articles. Chacune de ces vidéos dispose d'un espace publicitaire instream permettant aux annonceurs de proposer des campagnes, là encore précisément adaptées au contenu de la vidéo et de l'article. Avec cette technologie, nous proposons une publicité efficace et non intrusive qui ne cible pas seulement un utilisateur, mais un moment. 

ShowHeroes Group a été crée en 2016, et nous opérons à partir de 15 bureaux à l'international. Lorsque j'ai rejoint la société, nous étions 50. Aujourd'hui, nous sommes plus de 200 et avant la fin de l'année, nous devrions être 300 !


Le marché de la pub vidéo ?

Le marché de la publicité vidéo digitale est en pleine croissance : +22 % en 2021 (1). Les investissements TV basculent vers le digital, au fur et à mesure de l’évolution de  la consommation média et des usages.


Aujourd'hui, je constate que tous les acteurs développent des offres Vidéo, même ceux qui n'étaient pas positionnés sur ce segment de marché. Je pense notamment aux acteurs du Native Advertising qui sont souvent en bas de page. Il est logique que ce secteur de la vidéo attire, avec ces croissances à deux chiffres depuis plusieurs années. Chez ShowHeroes, nous sommes même sur une progression à 3 chiffres car les revenus doublent chaque année depuis plus de 3 ans.

Toutefois, il me semble important et urgent qu'une concentration s'opère car il n'y aura pas de place pour tout le monde. On parle d'alternatives à Google & Facebook depuis pas mal de temps, mais il faut vraiment que cela se concrétise.


Quel potentiel pour la CTV ? 

La Connected TV (CTV) existe depuis quelques années déjà en France. 

Malheureusement, nous avons pas mal de retard par rapport à d'autres pays. Son essor a été freiné par la mainmise des opérateurs télécom sur la TV (Box/IPTV).
Cependant, l'arrivée et le succès des plateformes comme Netflix ont participé aux changements profonds dans le comportement de consommation des contenus.

L'utilisateur se trouve aujourd’hui face à un choix de contenus extraordinaire et il décide de la façon de le consommer.  

La CTV possède un potentiel de croissance incroyable. Même si aujourd’hui elle reste en retard sur le mobile et les tablettes, je suis convaincu qu’elle va exploser : quoi de plus agréable que regarder des émissions ou des films sur grand écran, confortablement installé sur son canapé ?


Qu’est-ce que la sémantique pour la CTV ? Comment cela fonctionne-t-il et pour qui ? 

Nous sommes spécialistes de la vidéo contextuelle. Notre moteur "Semantic Hero" analyse plusieurs milliards de pages web pour en « comprendre » non seulement le contenu, mais aussi le contexte, le sentiment qui se dégage du contenu. Grâce à l'intelligence artificielle, nous ne cessons de nous améliorer et dans la finesse et la précision de cette analyse. 


En CTV, nous appliquons notre technologie à l'environnement Vidéo. Nous récupérons de nombreuses sources de Data comme celles provenant des EPG (Electronic Program Guide) entre autres. Nous combinons entre elles toutes les informations proposées par les chaînes, pour établir des ciblages contextuels extrêmement fins. Par exemple, nous allons identifier un contexte « Automobile » avant ou pendant le film « Le Mans 66 », diffusé par la chaîne « Films d’Action » via le service de chaînes gratuites Samsung TV Plus, et nous pourrons diffuser de façon automatique une pub vidéo.


Exemple de campagne ? 

Depuis cette rentrée 2021, nous constatons un fort intérêt du marché et de nouvelles campagnes arrivent chaque semaine. Il y a un effet nouveauté certes mais les agences/annonceurs perçoivent l’opportunité d’être les premiers sur ces nouveaux terrains de jeu.
Récemment, nous avons eu une campagne Spotify ou encore American Express avec d’excellentes performances.


Quelles tendances ?

D’un point de vue structurel, le marché a besoin de se doter de standards solides, fiables.
L'écosystème travaille actuellement à l'établissement de ces standards, indispensables pour convaincre les annonceurs. La norme VAST 4.2 offre un support avancé de suivi et de vérification, mais son adoption reste encore trop faible. L'insertion publicitaire côté serveur (SSAI) semble encore plus éloignée.

De notre côté, nous pensons qu’en 2022, les sujets majeurs autour de la CTV seront sous le signe de la transparence et du ciblage plus efficace. Et pour le coup, nous avons un peu d’avance sur le sujet.
Enfin, nous travaillons sur l’analyse automatique du contenu vidéo. C’est notre futur proche, et c’est ce qui nous permettra de garder notre longueur d’avance sur le marché.

____

 (1) IPG/ Media Brands juin 2021

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Raphaël Grandemange (Dataïads) : le fossé créé entre le paid media et le owned est totalement artificiel

    Après avoir quitté le groupe Jellyfish en octobre dernier, Raphaël Grandemange vient de lancer sa propre structure - Dataïads - aux ...

  • Disparition des cookies tiers : Pourquoi ne peut-on pas attendre 2023 pour faire bouger les lignes ?

    Le 24 juin 2021, le géant Google déclarait repousser à mi-2023, la disparition des cookies tiers de Chrome, initialement prévue pour dé...

  • Olivier Milcent (DeepReach) : la communication locale n’est plus l’apanage des entreprises locales, mais également de tous les annonceurs nationaux

    ...