Pub

Paul-Antoine Strullu (Xandr), Guillaume Belmas (Realytics) : nous rendons enfin facile l’achat de la télévision linéaire en programmatique

Innover en temps de crise... La crise peut en tout cas inspirer de bonnes idées et mettre autour de la table différents acteurs. Notamment autour de la pub télé, qui devient l'un des nouveaux enjeux majeurs de l'adtech.

Xandr et Realytics ont au cours des derniers mois mis au point un partenariat permettant en toute simplicité à des acheteurs media d'acheter en programmatique des inventaires disponibles en télé linéaire.

La France est une fois de plus le laboratoire des technos de l'adtech. Tous les broadcasters, y compris à l'étranger, pourraient bénéficier du dispositif mis au point par Xandr et Realytics et désormais opérationnel.

Nous avons voulu en savoir plus et avons interviewé Paul-Antoine Strullu Directeur général de Xandr, Guillaume Belmas CEO de Realytics.


Quel est le positionnement de chacune de vos deux sociétés ?

Paul-Antoine Strullu, Xandr : Xandr est la société de publicité d'AT&T et l’un des leaders de la télévision avancée. Xandr propose des solutions uniques pour les annonceurs et les entreprises de médias.

Guillaume Belmas, Realytics : Realytics développe des technologies depuis 2014 en faveur de la convergence TV et Digitale. Depuis son lancement, Realytics est reconnu par l'écosystème TV pour son expertise dans la mesure des performances drive-to-web des campagnes TV.

Qu'est-ce qui a inspiré ce partenariat ?

Paul-Antoine Strullu : ce partenariat est le fruit d’une initiative plus globale et d’une vraie volonté de favoriser l’écosystème entourant les start-ups afin de les aider à émerger et à innover. L’achat de campagne programmatique TV linéaire est l’un des principaux défis et challenges pour les entreprises en 2020. Adopter une approche et une réflexion collective sur ces sujets est primordial car elle favorisera, à termes, l’émergence de nouvelles technologies et d’innovations qui bénéficieront à l’ensemble de l’industrie.  

Guillaume Belmas : Avec ce partenariat, Realytics franchit une nouvelle étape vers la convergence des deux mondes, TV et numérique, en s'intégrant directement dans l'une des principales plateformes d'achat que les acteurs du numérique utilisent déjà au quotidien.

A quelles fins, quels avantages pour les annonceurs, quels KPIs ?

Paul-Antoine Strullu : Ce nouveau partenariat donnera aux annonceurs la possibilité d'accéder à des inventaires TV linéaires depuis leurs outils numériques existants. La technologie Realytics a été conçue pour les annonceurs qui cherchent à diversifier leurs canaux d'acquisition et ont besoin de combiner des modèles d'achat, des mesures et des performances issues de campagnes digitales et linéaires.

Guillaume Belmas : Les annonceurs qui achètent leurs programmes sur la plateforme Xandr peuvent désormais ajouter et accéder très facilement à des inventaires TV linéaire, auxquels ils n’avaient pas accès jusqu’à présent. Ils pourront ainsi mettre en place des campagnes TV et Digitale à grande échelle, développer leur notoriété et leur image de marque grâce à des contenus premiums, tout en suivant leurs campagnes grâce à des outils de mesures avancés.

Comment ça marche ? Depuis quand ?

Paul-Antoine Strullu : Grâce à une intégration avec notre plateforme d’achat , nos clients français peuvent désormais accéder aux inventaires TV linéaire développés par Realytics. Cette intégration va permettre aux annonceurs d'ajouter des chaînes de télévision linéaires à leur stratégie d'achat de vidéos en ligne au sein d'une plateforme unique.

Guillaume Belmas : Désormais, les annonceurs et leurs agences disposant déjà d'une licence Xandr ont un accès direct aux inventaires TV linéaires via la technologie Adkymia. Ils peuvent ainsi créer un ou plusieurs plans médias TV sur une période donnée. L'achat d’un plan sélectionné se fait au CPM et les performances Drive to web leur sont restituées au fur et à mesure de la diffusion avec le volume des engagements TV (visites web depuis la TV) et le CPE (coût par engagement TV).

Les publicités télévisées, en particulier les publicités télévisées segmentées : quelle vision ?

Paul-Antoine Strullu : Nous nous concentrons sur les marchés où nous détenons la majorité de nos actifs, mais nous savons que chaque marché a ses nuances. En tant qu'industrie, il existe de multiples façons d'atteindre la convergence et nous sommes heureux de nous engager au niveau international pour les développer. Nous considérons le marché Français comme un marché particulièrement dynamique où différentes solutions sont d’ores et déjà testées et contribuent à l'écosystème et à l’industrie.

Guillaume Belmas : Avec le décret adopté en août, nous pourrons bientôt parler de la télévision segmentée comme une réalité. De nombreuses marques ont des stratégies locales et beaucoup attendent l'opportunité de lancer des campagnes TV grâce à la possibilité de géolocaliser leur diffusion. C'est une nouvelle ère qui s'ouvre à la publicité télévisée française et qui attirera un nouveau type d'annonceurs. Nous sommes prêts à proposer ce type de solution aux marques dès que nous en aurons l'opportunité.

Une ou plusieurs tendances pour les mois à venir ?

Paul-Antoine Strullu : L'une des principales tendances que nous voyons d’ores et déjà arriver est la convergence de l'achat de publicité TV et numérique. Nous sommes à un moment charnière, l’industrie est en ébullition et il y a, en ce moment même, beaucoup de discussions et d’innovations sur ce sujet. Avec une collaboration accrue de tous les acteurs, cela sera un événement à surveiller en 2021.

Guillaume Belmas : La TV adressée sera évidemment au cœur des innovations TV pour l'année 2021. Avec l'arrivée de nouveaux annonceurs, le suivi et la mesure des performances sera également un enjeu majeur dans l'unification des méthodes d'achat. Chez Realytics, nous démontrons depuis 6 ans les performances digitales que peuvent générer les campagnes TV. Nous sommes convaincus que le mode d'achat basé sur la performance d'une chaîne TV pourrait attirer encore plus de marques. D’un côté nous avons la crise Covid-19 qui a remis la TV au centre du foyer des français et d’un autre côté les marques, qui ont besoin de reprendre leurs activités tout en contrôlant leurs coûts. Toutes les conditions sont réunies aujourd'hui pour proposer ce nouveau mode d'achat en TV et tendre vers un seul mode d'achat de publicité.

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Nicolas Rieul (IAB) : la publicité en ligne entre dans un nouvel âge

    L’IAB France organise le 20 Novembre prochain l...

  • Barka Zérouali (la chose) : le consommateur n’attend plus que la marque vienne à lui, il va la chercher

    L'agence ...

  • Achat media, le piège de la performance ?

    La gestion et le suivi des campagnes média se font aujourd’hui exclusivement sur la base de données chiffrées, elles révèlent alo...