E-Commerce/Paiements

Sans contact : le déclin des espèces… 110 millions de cartes de paiement supplémentaires en 2020

Malgré notre attachement certain à l’utilisation des espèces pour nos différents paiements du quotidien, les récents événements risqueraient-ils de nous faire basculer définitivement du côté du "cashless”.

Sans contact et espèces : une croissance équilibrée

Fortement plébiscité en Europe,le paiement par carte bleue “sans contact” connaissait déjà de beaux jours avant la coronacrise, bien plus qu’en Amérique du Nord et en Asie qui préfèrent les paiements à distance tel GooglePay ou ApplePay. A l’échelle mondiale tout de même, plus de 3,5 Milliards de transactions « sans contact » avaient été réalisées en 2019 selon une récente étude d’Ingenico.

Paradoxalement, malgré l’engouement pour ces solutions de paiements contactless en Europe, les retraits d’espèces aux distributeurs automatiques des banques augmentaient de 7% en moyenne chaque année dans tous les pays (hormis quelques pays nordiques), comme le précisait Eric Laccourège directeur général chargé des services à l'économie et du réseau, et de la fabrication des billets de la Banque de France, à nos collègues de La Tribune.

Espèces et paiement CB cohabitaient donc dans un certain équilibre.

Le déconfinement en Europe booste le “sans contact” : 

Aujourd’hui, la donne a changé. Distance sociale oblige, les pièces et les billets sont devenus des objets potentiellement à risque, les terminaux de CB des vecteurs de circulation du virus. 

Les espèces ont donc été mises au placard, et le paiement par CB sans contact est devenu notre sauveur. Le plafond initialement de 30€ a été augmenté à 50€ après une série de tests et un accord trouvé rapidement entre le ministère de l'économie, la Fédération bancaire française et le GIE Cartes Bancaires CB, associé à Visa et MasterCard. Sa mise en place a pu être opérationnelle pour le 11 Mai, date coïncidant avec le déconfinement des français. 

Cette nécessité de réduire les risques sanitaires a donc accéléré le déploiement du sans contact, la hausse du plafond comme levier supplémentaire. Près de 80% des paiements par carte du quotidien sont inférieurs à 50 euros et peuvent maintenant être réalisés en mode sans contact.

En quelques jours seulement, les effets ont déjà été mesurés par le GIE bancaires qui annonçaient 3 millions de transactions par carte sans contact entre 30 et 50€ réalisées entre le 11 et le 14 Mai 2020, soit 15% de transactions sans contact supplémentaires.

Au-delà de la France, à l'échelle mondiale, une étude ABI Research prévoit que 110 millions de cartes de paiement sans contact supplémentaires devraient être émises en 2020, par rapport aux prévisions antérieures à la crise sanitaire, ce qui devrait nous faire passer la barre symbolique des 2 milliards dès 2020. A contrario, l’étude d’Ingenico cité plus haut prévoit quant à elle un pic à 2,3 milliards de CB sans contact dans le monde pour 2022.

Une chose est sûre, post-covid19, les habitudes seront ancrées. Les réticents auront été convertis. La hausse des plafonds de CB sans contact sera pérenne. Le contactless continuera donc sa croissance exponentielle.

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Les bons de réduction en quête d’éthique !

    ...

  • Web-to-call : comment en mesurer la performance et définir sa stratégie de smart-routing ?

    Nous vous présentons le troisième volet du triptyque très fourni proposé par ...

  • L’e-commerce bientôt paré pour nous divertir ?

    ...