E-Commerce/Paiements

e-commerce agricole : apps et sites amènent les champs au panier

Dans le contexte de la covid-19, applications et sites web viennent permettre aux agriculteurs de vendre en circuit court directement aux consommateurs. Et si ce lien direct entre producteurs agricoles et acheteurs grand public perdurait bien après la crise ? Explorons le champ des services disponibles :

Les réseaux historiques du circuit court montent au front

Avant de parler de plus récents acteurs, précisons que les pionniers du circuit court agricole restent toujours actifs pendant le confinement. Citons notamment les Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui existent depuis 2001 et sont aujourd’hui 2.000 en France rassemblant 250.000 adhérents, ainsi que des réseaux comme "La Ruche qui dit oui" (fondé en 2011, elle a depuis essaimé un peu partout en Europe pour atteindre un réseau de plus de 1500 Ruches dont 900 en France).

Lancé en avril 2020 : alimentationcitoyenne.fr par Miimosa

Miimosa est le 1er site de financement participatif de l'agriculture et de l'alimentation. Depuis sa création en 2015 et son lancement public en mars 2018, la plateforme a collecté 9 673 449 € de prêts et reversé 598 247 € aux citoyens participants (source statistiques Miimosa). Pour soutenir les agriculteurs face à la crise du coronavirus, Miimosa a lancé alimentationcitoyenne.fr, une plateforme de mise en relation directe en agriculteurs et citoyens. Au menu, des emplois et de l’achat direct de produits locaux.

La livraison de ce site est assurée en partenariat avec la startup Promus, qui depuis 2017 propose aux producteurs locaux et aux restaurateurs une supply chain de circuit court, mobile et adaptable. De son côté, Promus propose des paniers en direct des fermes situées à moins de 80 kilomètres de Nantes, Lyon et Toulouse, ainsi que des expéditions en direct des producteurs. La logistique de Promus repose sur des points de massification des marchandises. Ses PromusBox, des mini-entrepôts réfrigéré, pilotés à distance, placés près des exploitations agricoles, permettent de stocker les produits alimentaires avant de livrer les centres-villes en une seule fois.

Pourdebon 

Pourdebon est une place de Marché de produits frais et secs qui rapproche producteurs et artisans des consommateurs. 300 professionnels sélectionnés (Bio, issus de l’agriculture raisonné, médaillés ou labellisés) sont référencés sur le site qui livre plus de 7500 références de produits frais et épicerie, en partenariat avec ChronopostFood. Sur le site de La France Agricole, le fondateur de Pourdebon, Nicolas Machard, précise que l’entreprise enregistre dix fois plus de commandes depuis le début de la crise et que son rythme d’embarquement de producteurs s’est accéléré à raison d’une dizaine de producteurs par mois, au lieu des 4 ou 5.

Cultures-locales.fr

De nombreuses initiatives régionales se développent également, comme en Ile-de-France la plateforme Cultures-Locales qui permet de faire ses courses en ligne auprès d'une soixantaine de producteurs situés dans un rayon de 120 km autour de Paris. A noter que les livraisons s’effectuent à vélo sur Paris et la petite couronne.

Dans le contexte de covid-19, l’entreprise, lancée depuis 2019, assure une trentaine de livraisons par jour. Pour le fondateur Thierry Clastres « C’est le volume d’activité qui avait été planifié pour la fin de la deuxième année d’existence de Cultures Locales.  C’est aussi le volume de commandes qui permettrait à l’entreprise d’être rentable et de se structurer » (source Voyageons-autrement).

Carrefour, Casino avec Uber Eats et Deliveroo

Les gros acteurs du commerce se sont aussi engagés dans la course aux circuits courts de produits frais. Carrefour et Casino notamment se sont tous deux alliés à Uber Eats et Deliveroo pour aider les Français à s’approvisionner en produits du quotidien (notre précédent article dédié à l’annonce Carrefour et Uber Eats) ainsi qu’en paniers de fruits et légumes.

Epicery

Toujours dans le secteur du commerce, Epicery, fondé en 2016, livrait déjà 400 commerces de bouche de quartier à Paris et Lyon. La startup vient d’annoncer le 25 mars dernier ouvrir son service partout en France pour permettre aux commerçants de déployer leur boutique en ligne en 24 heures et ainsi servir leurs clients en période de confinement.

Pour Edouard Morhange, Président fondateur d’Epicery : « Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes fiers de répondre présents auprès des commerçants et artisans de quartier pour leur permettre de continuer leur activité après une année déjà difficile. C’est la survie du petit commerce qui est en jeu et la crise sanitaire actuelle ne doit pas les faire disparaître. Faire ses courses doit plus que jamais devenir un geste citoyen ! C’est toute la mission d’Epicery de permettre de maintenir le lien entre les commerçants et les clients, tout en valorisant les produits et les savoir-faire si chers à notre pays. »

Séverine Godet

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Omnicanal : désiloter les expériences client pour booster les ventes

     Nous publions aujourd'hui un premier article d'une série de trois proposée par ...

  • La campagne impossible de Gîtes de France

    Retour sur la campagne de Gîtes de France, accompagnée par l’agence Change, récompensée dans la catégorie Multicanal de la VIIème éditi...

  • Retail : comment ré-enchanter la file d’attente !

    ...