Contenus

Vie pandémique : plus rien ne m’étonne !

Sens dessus dessous. Le confinement vient chambouler nos vies et accomplit la digitalisation des moeurs. Des comportements nouveaux, ou à contre-courant, ou tout simplement choquants apparaissent. Certains seront éphémères, d'autres dureront. Une chose est sûre désormais : plus rien n'étonne...

Plague Inc, nouveau jeu à la mode : 4,8 sur 5, c’est la note du jeu Plague Inc de l’éditeur Ndémic Creations LTD qui cartonne en ce moment. Le but du jeu : Gérer le développement d’une pandémie mondiale. Ce jeu, à l’origine sorti en 2011, a vu ses téléchargements explosés avec l’actualité au point d’être dans l’incapacité de répondre à la demande de téléchargements « hors du commun », notamment chinoise. Le jeu a cependant dû faire des mises à jour afin d’affiner les informations pseudo-médicales présentes dans les simulations et adapter son discours par rapport à l’actualité mondiale. Il est actuellement, toujours le 2ème jeu le plus téléchargé sur l’appstore.

Telephone is the new voice : on découvre que le smartphone est aussi  un téléphone et que la voix ce peut être celle de ses proches et amis, plus que celle d’Alexa ou de Siri.

Les plateformes de streaming musical en berne : D’après les premiers chiffres de Spotify en Italie, en confinement total depuis le 9 mars, le nombre d’écoute sur les 200 chansons les plus diffusées tombent à 14,4 millions. Or, ce chiffre est en baisse de 23% par rapport à Février où 18,3 millions d’écoutes par jour étaient enregistrées en Italie. Alors que l’on aurait pu penser que le confinement soit positif pour le streaming musical, il n’en est rien. En effet, les habitudes d’écoute changent et doivent plaire au plus grand nombre au sein des foyers où tout le monde est à la maison.

Le covid sans la pub : Les médias, notamment les marques media, voient leur fréquentation connaître une hausse spectaculaire en ces temps de crise sanitaire.  Hélas, les outils de brand safety utilisés par les annonceurs et leurs agences bloquent les pubs qu’ils achètent sur les mots sensibles, comme guerre ou terrorisme mais aussi coronavirus ou Covid. Au Royaume-Uni, The Guardian estime que les éditeurs vont ainsi perdre 50 millions de livres.  

La justice ne s'arrête jamais, ou presque. Aux Etats-Unis, pays judiciaire, la justice suit plutôt son cours. Bon nombre de procès ont bel et bien lieu en vidéoconférence. Les associations craignent toutefois que le premier amendement autorisant la presse à couvrir un procès soit bafoué et rappelle que les auditions doivent être ouvertes au public comme c’est d’usage hors période de confinement.

Mariage et enterrements sont annulés. Qu’à cela ne tienne, un couple du New jersey a recréer sa cérémonie de mariage annulée sur le jeu de Nintendo Animal Crossing. Les enterrements eux sont de plus en plus difusés et partagés en téléconférence. 

Le QR Code devient l’ami de Big Brother. L’IA et la Big data permettent, dans un nombre croissant de pays, de tracer les comportements des personnes en période de confinement. En Russie et en Chine, c’est le QR code qui est utilisé, pour enregistrer les déplacements de chaque individu. Un usage qui continue à Wuhan, même après le confinement...

Les gangs du couvre-feu : Au Brésil, Bolsonaro est l’un des rares dirigeants de ce monde à nier encore les effets du Coronavirus. Du coup, dans les favelas de Rio, ce sont les gangs qui instaurent le couvre-feu.

Petite vertu. La cybercriminalité au début s'est parée elle aussi de nouvelles vertus, des hackers ayant juré de ne pas s'attaquer à l'AP-HP pendant la crise sanitaire. Il n’en a rien été. L'Express a révélé que le 22 mars une attaque par déni de service, de nature à saturer les serveurs, a obligé l'AP-HP a couper un temps l'accès aux mails et aux outils de télétravail... Le coronavirus est un terrain des plus favorables aux attaques et arnaques en ligne de tous poils.

+30% des demandes de réservations de jet privé de la compagnie Luna Jets (Suisse) sont dûs au coronavirus. Ce fait beaucoup plus étonnant est une répercussion en réalité logique face à la baisse drastique du trafic aérien de ces derniers jours/semaines. En parallèle, D’après CNN, Richard Zaher, P.-d.g. de la compagnie américaine Paramount Business Jets déclarait « On observe une augmentation de 100 à 300 % selon les régions du monde »

Eléphants dans les vignes en Chine et dauphins à Venise. Des eaux de Venise redevenues limpides, aux rapports d’émission de gaz à effet de serre en Chine, en Italie ou à Paris, la terre est passée au peigne fin par la globosphère. Attention au fake news cependant ! Car notre petit côté sentimental pourrait nous amener à partager de manière précipitée de fausses informations, comme nous l’explique nos camarades de National Geographic. 

#RestezChezVous

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Avec le COVID-19, les marques vont devenir plus que jamais schizophrènes

    Par Alban Peltier, CEO d'...

  • Fidéliser vos clients avec du contenu vidéo créatif

    Par Alwyn Gosford, Directeur artistique chez iStock par Getty Images  ...

  • Futur du web conferencing : une valse à trois temps

    ...