Mobile

CES 2020 : des objets connectés à porter et pour se transporter

Potato, la patate connectée made in France, aura finalement volé la vedette à de nombreuses innovations présentées au CES 2020. Mais la grand-messe du Consumer Electronics show de Las Vegas regorgeait tout de même de vrais produits connectées, à porter et pour se transporter.

Montres connectées

Parmi les pionniers du secteur, les français de Withings, passés sous le pavillon de Nokia en 2016 jusqu’à ce qu’en mai 2018, Nokia Technologies France soit rachetée par le co-fondateur de Withings Éric Carreel.

Déjà bien connu pour ses équipement connectés (balances, tensiomètres, capteurs de sommeil, montres) Withings présentait au CES sa nouvelle montre connectée, ScanWatch, qui détecte l’apnée du sommeil en mesurant le taux d’oxygène dans le sang et peut alerter en cas d’accident vasculaire cérébral. Pour Matthieu Letombe, directeur général de Withings, les objets connectés vont révolutionner la santé, car « ils permettent de suivre les personnes dans leur environnement sur le long terme plutôt que très ponctuellement lors d’examens à l’hôpital » (Source France Info). Le marché est malheureusement prometteur puisque d’après Withings, 1 milliard d’adultes dans le monde sont concernés par l’apnée du sommeil et un adulte sur 4 en Europe et aux Etats-Unis développera au cours de sa vie un trouble du rythme cardiaque de type fibrillation auriculaire, responsable de 20 à 30% des AVC (source Ameli.fr).

(Source Withings)

Voitures connectées

Les grands constructeurs automobiles mondiaux étaient eux aussi présents au CES pour montrer le nouveau virage plus « expérientiel » pris par le secteur depuis que les véhicules sont plus connectés et intelligents. Mercedes Benz a présenté au CES 2020 son concept car Vision AVTR, une vision onirique imaginée en collaboration avec le créateur d’Avatar James Cameron où l’habitable du véhicule devient une surface immersive, Audi présentait son modèle AI:Me équipé du système de réalité virtuelle Holoride, Honda ou encore Chrysler étaient aussi au rendez-vous. Mais ce sont des acteurs ne venant pas du secteur automobile qui auront fait le plus rugir leur moteur lors du CES puisque Samsung présentait son Digital Cockpit 2020 (qui utilise la 5G pour fournir au conducteur et aux passagers une expérience connectée intégrant l’extérieur et l’intérieur du véhicule) et Sony a surpris tout le marché en présentant lui aussi un véhicule baptisé Vision S.

 Au cœur du concept automobile de Samsung, l’idée de fournir du divertissement et de l’information sur mesure au cœur de l’habitacle, le cockpit digital étant équipé de reconnaissance faciale, d’un lecteur d’empreintes et de la reconnaissance vocale. A noter que dans le domaine des objets connectés, le constructeur coréen présentait aussi Ballie, une balle connectée destinée à devenir un robot compagnon pour nous simplifier la vie quotidienne.

Quant à Sony, son offensive dans le secteur automobile avec Vision S s’articule autour de la sécurité (33 capteurs créent un « cocon de sécurité »), du divertissement (avec un écran panoramique et l’immersion sonore 360 Reality Audio) et de l’adaptabilité (connectée au cloud, le véhicule est désormais un produit qui évoluera dans le temps). Un futur que Sony aura choisi de présenter dans une vidéo finalement très ancrée dans la réalité, bien loin de la visualisation de flux de données aux reflets bleutés fantasmés par le Vision AVTR de Mercedes Benz, mais un futur réalisable à très court terme puisque les premiers tests sur route seront lancés en 2020.

(Source Sony)

Chaussures connectées

Coïncidence ou pas, il n’y a que 8 milliardaires de moins de 30 ans (ou Millenial) dans le monde (source Forbes), et une d’entre eux est co-propriétaire d’une marque de chaussure qui présentait une innovation connectée au CES. Anna Kasprzak est avec son frère et sa mère propriétaire de la marque danoise ECCO fondée par son grand père en 1963. Au CES 2020 le laboratoire d’innovation d’Ecco, présentait les derniers développements de son projet « Quant-U » (« Quantified U ») lancé début 2018 sur l’idée de remplacer la semelle traditionnelle par une semelle en silicone, imprimée sur mesure en 3D et bourrée de capteurs.

Les chaussures connectées ont en effet le potentiel d’être l’équipement IOT le plus diffusé au monde, comme l’explique Theo Pazanin, Research and Communication Manager de l’innovation Lab Ecco dans une vidéo explicative filmée par l’équipe de leur partenaire Dassault Systems au CES 2020. Le partenariat entre Ecco et Dassault Systems permet au Danois d’analyser les big data collectées au travers de la plateforme 3DExperience de Dassault. De nombreux cas d’usage sont imaginables dans le domaine du sport mais aussi du travail pour limiter les accidents ou faciliter la collaboration homme -machine. "L’intérêt est d'enfin lier une condition à une activité précise pour trouver les solutions thérapeutiques adéquates et limiter le nombre de visites chez le médecin", expliquait Theo Pazanin à l’Usine Digitale lors du CES.

(Source Dassault Systems)

Séverine Godet

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • In-car Voice : usage massif de la voix dans la voiture aux Etats-Unis

    ...

  • Wearables : l’enjeu des montres connectées, déjà portées par un Américain sur cinq

    ...

  • iOS 13 : une nouvelle redistribution des rôles entre marketers et utilisateurs mobiles

    par Pascal Ehrsam, Chief Marketing Officer de Herow Désormais disponibles, iOS 13 et Android 10 vont jouer un rôle central dans l...