Mobile

Le smart home vers un marché de masse

Credit Shutterstock weedezign

Qu’il s’agisse de chauffage, de vidéosurveillance, d’éclairage, mais aussi d’appareils ménagers et bien sûr d’enceintes connectées, votre maison sera de plus en plus connectée. Une panoplie d’acteurs se disputent un marché aux multiples ensembles et sous-segments.

Taille critique

C’est que le marché du smart home a atteint sa taille critique. Une étude récente de Strategy Analytics révèle en effet que son chiffre d’affaires global sera de 103 milliards en 2019 au niveau mondial et qu’il va croître de 11% en moyenne d’ici 2023. Le marché pèsera alors 157 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires se répartira entre les appareils divers, les services et les frais d’installation, même si les appareils à eux seuls compteront pour plus de la moitié du chiffre d’affaires. 

Trois prévisions retiennent l’attention :

En 2023, 

  • 200 millions de foyers détiendront d’au moins un produit domotique
  • il y aura plus de 6,4 milliards produits domotiques
  • en moyenne un foyer disposera de 21 produits domotiques

Démocratisation du smart home, nouveau rôle pour le poste de télévision ? 

Deux produits se disputent le rôle de centre de contrôle des commandes de la maison connectée : le smartphone et, potentiellement, les enceintes connectées. 

Mais, preuve de la démocratisation croissante du smart home et de ses uages,  un troisième appareil pourrait bien occuper la fonction : la télé (connectée). 

Une intéressante étude menée par YouGov montre que les utilisateurs, visiblement plutôt attachés au poste TV, voudraient lui voir jouer un rôle plus large que simple support média. 79% des utilisateurs souhaiteraient en effet que la télé leur permettent de commander les différentes fonctionnalités de la maison connectée, et en premier la lumière, les caméras, le thermostat et y compris les… enceintes connectées. 

La télé connectée devrait devenir le terrain de batailles majeures, et pas seulement pour la publicité adressée. 

La vie privée et de la sécurité, freins à l’adoption ? 

Mais  avant que le smart home s’installe massivement dans les usages de masse, des freins à l’adoption devront être levés. 

Les questions sur la vie privée, notamment, sont dans les têtes des utilisateurs. Les polémiques autour des assistants vocaux et l’enregistrement abusif des enregistrements se se sont succédés depuis quelques mois, ce qui n’a pas empêché la croissance des ventes. Les caméras  suscitent également des inquiétudes, surtout quand elles sont ou peuvent être liées à des fonctions de reconnaissance faciale, comme Ring, le service de caméra pour sécuriser la maison,  mis au point par Amazon.

Autre sujet sensible : la cybersécurité. Une étude de Kapersky vient de révéler que 37,8% des ordinateurs utilisés pour contrôler les immeubles connectés avaient fait l objet d’attaques au premier semestre 2019, de la part de spywares, virus, logiciels de rançon et autres opérations de phishing…

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Wearables : Le grand retour des lunettes connectées !

    ...

  • Rupture dans la mobilité : connaissez-vous le maas ?

    ...

  • 5G : quand et quelle adoption ?

    L’Arcep vient d’entamer en début de semaine le processus d’attribution des fréquences 5G. L’arrivée de la 5G accompagne les ...