E-Commerce

Shopify : 10 choses à savoir sur la plateforme omnicommerce

Shopify, la plateforme e-commerce multicanal en mode Saas, est devenue depuis sa création en 2004 une puissante communauté internationale d’entrepreneurs. Portée par le développement des réseaux sociaux, du social shopping et du dropshipping, Shopify revendique aujourd’hui plus de 800 000 sites marchands dans plus de 175 pays. Un an après l’arrivée de Shopify en France, en mai 2018, voici 10 choses à savoir sur ce champion du commerce multicanal « clé en main ».

  • Shopify a été créée en 2004, à Ottawa au Canada, par Scott Lake, Marcie Murray, Daniel Weinand et Tobias Lütke. Le nom de la plateforme, lancée en 2016, était à l’origine « Snowdevil » car il s’agissait d’un site e-commerce de vente de snowboards, développée sur l’application open source Ruby on Rails, dont Tobias Lütke est un des développeurs.
  • La startup a été introduite sur le NYSE le 21 mai 2015 (NYSE:SHOP) avec une valorisation à l’IPO de $1.3 Milliards de dollars. Shopify fait donc partie du club sélect des licornes, ces startups valorisées à plus d’un Milliards de dollars. Au 11 juillet 2019, on compte dans le monde 476 licornes « privées » dont 33 opèrent sur le marché du commerce et du shopping. Shopify fait aujourd’hui partie du cercle encore plus restreint des 155 licornes devenues publiques ou rachetées (source Crunchbase Unicorn Leaderboard). L’entreprise prévoit de réaliser en 2019 entre 1,48 et 1,50 Milliards de dollars de chiffre d’affaires (source Shopify).
  • Parmi les concurrents de Shopify : Adobe, Magento, Oxatis, Prestashop, Square, SquareSpace, Woocommerce, Wizishop et Wix. Le positionnement 100% Saas de Shopify, avec une offre sur abonnement le destine plus naturellement pour des commerçants de taille petite ou moyenne, mais de grandes marques comme Red Bull, Nestle, Rebecca Minkoff, Kylie Cosmetics, Unilever, Allbirds, et MVMT ont aussi fait le choix du Saas pour se libérer des contraintes de gestion et d’évolution de leur plateforme e-commerce.
  • L’app store Shopify compte plus de 2500 applications, avec des outils pour le design de sites, le marketing, la conversion, la gestion des commandes et inventaires, ou encore le social commerce (intégration de Google Shopping, Instagram Channel, Facebook Channel, etc.) Pour accompagner ses clients, Shopify a aussi structuré un écosystème de partenaires qui compte aujourd’hui plus de 780 experts, mis à disposition sur une marketplace.
  • Un des challenges auxquels doivent s’attaquer ces experts est la fidélisation, un graal de plus en plus difficile à atteindre avec la multiplication des différents canaux de vente. Shopify semble avoir trouvé la bonne formule puisque l’entreprise revendique plus de 62 millions d’acheteurs réguliers ayant acheté deux fois sur le même magasin Shopify, les acheteurs réguliers réalisant en moyenne 3,8 achats sur le même site (source Shopify State of Commerce Report, juin 2019).
  • La croissance de Shopify a suivi celle des réseaux sociaux et les tendances du social shopping et du dropshipping.  Mais si les réseaux sociaux amènent la découverte des produits ils ne sont pas encore le lieu où se passent la plupart des transactions e-commerce. Selon Shopify, plus de 80% des ventes se font sur les sites e-commerce, le deuxième canal étant les points de vente.
  • Car Shopify ne se contente pas de fournir des sites e-commerce clé en main en mode Saas, l’entreprise a poussé sa logique d’une approche omnicanale jusqu’à proposer aux boutiques de vente physique une offre Shopify POS (Point of Sales) qui comprend depuis avril 2019 une gamme de lecteurs de cartes à puce et sans contact.
  • L'entreprise vient d’annoncer en juin 2019, lors de son évènement annuel Shopify Unite, le support de 11 nouveaux langages et surtout une nouvelle API de traduction permettant aux sites e-commerce de traduire automatiquement leurs contenus. L’internationalisation de son offre est cruciale pour que l’entreprise puisse maintenir la croissance de ses parts de marché puisque plus de 100 000 entrepreneurs gèrent leur site Shopify dans une langue autre que l’anglais.
  • Shopify a réalisé 9 acquisitions depuis sa création. En 2017 le canadien rafle la startup lithuanienne Oberlo et son service d’import direct de produits chinois sur le superstore AliExpress. Oberlo est à présent un service gratuit directement intégré dans Shopify, de quoi booster le développement du phénomène dropshipping parfois écorné par les dérives de certains influenceurs sur les réseaux sociaux. Car le dropshipping ou stratégie de livraison directe sans stock est aussi une solutions pour des e-commerçants soucieux de proposer à leurs clients plus de choix et une livraison directe rapide. Sur 180 retailers américains interrogés sur le sujets, 88% verraient le dropshipping comme inévitable pour le succès de leur enseigne et 73% ont déjà plus de deux ans d’expérience avec cette approche (source étude juin 2019 de DiCentral avec The Lehigh University Center for Supply Chain Research).
  • La plus récente acquisition de Shopify, le 23 mai 2019, est celle de la startup newyorkaise Handshake, spécialisée dans le wholesale, la vente en ligne de produits en gros. Cette transaction, estimé à 100 millions de dollars, montre la volonté de Shopify de s’attaquer aussi au marché du B2B.

Shopify est donc à un moment clé de son développement avec de forts investissements dans l’internationalisation de son offre et une ouverture vers de nouveaux types de clients, en magasin et online. Le B2B pourra constituer une belle source de croissance puisque le marché du e-commerce B2B a aux Etats-Unis dépassé pour la première fois en 2018 les 1000 Milliards de dollars (Source 2019 B2B U.S. Ecommerce Market Report).

SG

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Amazon Prime Day 2019 : encore plein de nouveaux records

    Point de bascule ?...

  • Les néobanques cherchent encore leur business model

    La France compte plus de 500 startups fintech, un chiffre qui montre un bouillonnement de l’entrepreneuriat mais ne se traduit pas encore en r...

  • Trois startups françaises qui travaillent pour vos vacances…

    ...