E-Commerce/Paiements

Pinterest, media-techno de la découverte. 250 millions d’utilisateurs et bientôt en bourse.


Mais qu’ont donc en commun Brooke de Seattle, Pablo de Buenos Aires, Brittany de Brooklyn, Priyanka de Mumbai, et Mylène de Lyon, tous entre 25 et 35 ans ? Ils sont des Pinners bien sûr ! C’est du moins ce qu’on découvre en lisant le très officiel prospectus qui annonce l’entrée en bourse de Pinterest.


Pinterest : une autre façon de faire  ?

Pinterest est dirigée par Ben Silbermann, ancien de Google, qu’il a créé en 2008 dans la Silicon Valley avec deux amis. Depuis le début il se veut le chantre d’une autre façon de faire du digital et d’une autre façon de faire de la publicité : plus qualitative, plus respectueuse de l’utilisateur.

La mission, tournée utilisateurs,  que se donne Pinterest est clairement définie dans le prospectus: apporter à chacun l’inspiration pour créer la vie qu’il aime.

Ce faisant, l’entreprise revisite les catégories traditionnelles du digital : elle ne se positionne ni comme un media, ni comme un outil. Pinterest veut dépasser le débat éculé et se veut  un étonnant hybride qui mixe le champ émotionnelle et la fonction pratique. C’est en fait la définition de la discovery.

Forte croissance, non rentable

Des chiffres clés sont révélés :

  • 250 millions d’utilisateurs mensuels actifs
  • 750 millions de dollars de revenus en décembre 2018
  • Des revenus en croissance de 60 % en un an
  • des pertes nettes de 60 millions de dollars en 2018
  • 2 milliards de recherches actives par mois
  • 175 milliards de pins au total
  • 4 milliards de boards créés au total

Full-channel sur un marché de la pub en expansion

Pinterest fait quatre propositions de valeur à ses utilisateurs : l’expérience visuelle, la curation humaine personnalisée, l’action (85% des Pinners le sont dans un but de commencer un projet concret) l’empowerement (notamment le sentiment de positivité, une vision à rebours de certains réseaux sociaux ?)

Le modèle semble résolument publicitaire.

En Europe, de fait, après le lancement de la publicité en France en novembre 2018, Pinterest vient d'étendre son offre en Allemagne, Autriche, Espagne et Italie.

Suite à ce lancement, la publicité sur Pinterest est maintenant disponible dans onze pays dont, en plus de ceux cité, les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada,  l'Irlande, la Nouvelle-Zélande. Pinterest a également initié une phase de tests de la publicité aux Pays-Bas, en Belgique, au Portugal et en Suisse dans le cadre de son développement à l’international.

A l’heure où les réseaux sociaux testent d’autres voies,  le modèle tout publicité est-il tout à fait compatible avec la proposition de positivité ?

Pour Pinterest, les propositions adressées aux marques sont au moins aussi étendues que pour les utilisateurs :

  • un contexte d’empowerment
  • une audience de valeur : les utilisateurs représentent 43% des internautes américains, les  deux tiers des pinners sont des femmes, et donc 80 % des mères de familles sont représentées.
  • un parcours de découverte d’un produit et son environnement, de la recherche à l’achat, puis de nouveau retour sur Pinterest

Pinterest promet donc de se positionner sur toutes les étapes du parcours consommateur : en haut, au milieu, et en bas du tunnel d’achat. Péché de jeunesse ? Illusion des commencements ? S’il y parvient à l’échelle, ce sera une rareté.

Plus d'articles E-Commerce

+ TOUS LES ARTICLES E-Commerce
  • Rexona : le Moment Marketing ou l’impact du drive to store sur les ventes en grandes surfaces !

    ...

  • Geek mais chic : mirage du phygital et choc des signifiants

    Jusqu’au 22 avril le Bon Marché Rive Gauche célèbre le « shopping du troisième millénaire » à travers une exposition...

  • E-commerce : la stratégie de Zara pour rattraper les Pure Players en trois points

    De AngieYeoh / ShutterstockLa mode est un des secteurs clés du E-commerce et le premier en nombre d’acheteurs : en France, 20% du bud...