Pub

Les mutations de l’artisanal branding 

Alcools, savons, mode, épicerie, vin, gastronomie, l’artisanal branding envahit nos rayons depuis plus de cinq ans…

Des couleurs pastels, un design “authentique”, des polices des années 50 remises au goût du jour, un packaging souvent délicieusement régressif voir nostalgique en carton naturel ou papier craft, souvent instagrammable…

L’artisanal branding, longtemps apanage de marques de niche à la fois challengers et distinctives vendues à prix premium se répand sur nos rayons au point de perdre les consommateurs.

La fin des années d’or de l’artisanal branding

Produit des années de crise, l’artisanal branding permettait en effet aux millennials restreints dans leur grosses dépenses (logement ou automobile) de s’offrir des petits luxes du quotidien correspondants à leurs valeurs et leurs engagements sociétaux. Une consommation distinctive premium mais à prix raisonnables.

Le danger de l’ubiquité et du mainstream

Mais la vogue de  l’artisanal Branding et son déluge d’authenticité stréréotypée désormais utilisés sans arrière pensée par les plus grandes marques pourrait aussi perdre les consommateurs habitués à décrypter des clins d’oeils de plus en plus évidents et commoditisés sur les rayons.

Le magazine Inc. a ainsi révélé que ces cinq dernières années plus de 800 marques s’étaient adjointes le label “artisanal”... L’industrialisation des attributs va t-elle tuer l’artisanal branding tout en noyant in fine l’excellence du produit ?

Les nouvelles dimensions des marques authentiques

Demain, si la connexion émotionnelle est perdue avec le client, quel sera le design distinctif des marques authentiques ?

Certaines marques de qualité constatent que la conversation authentique s’est automatisée et cherchent des nouvelles voies de distinction et une approche plus honnête des conversations avec les consommateurs.

Elles choisiront, à l'instar d'American Giant de communiquer sur l'honnêteté extrême de leur produits, ses composants, son sourcing et sa fabrique.

D’autres enfin s'écartent du modèle et réinventent de nouveaux univers décalés à l’exemple de Hunter qui utilise la patte et le cachet du designer Thomas Traum pour renouveler son expérience de marque.

"A Hunter Highland Fling" — HUNTER Original FW2015 Campaign from Thomas Traum on Vimeo.

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Fabien Magalon (Alliance Gravity) : “Nous pouvons être mieux-disants par rapport aux GAFA”

    l’observatoire e-Pub du SRI, le search et les réseaux sociaux ont capté 78% des investissements publicitaires digitaux, et 90% des nouveaux i...

  • Quel impact des cabinets de conseil sur les agences et les marques ? L’analyse de Thomas Husson (Forrester)

    ...

  • Yohann Dupasquier, Guillaume Valicon (Tradelab) : “Le coût par heure (CPH) et la durée d’exposition peuvent devenir de nouveaux standards de marché” 

    Aujourd’hui, nous proposons aux annonceurs d’optimiser leur CPH tout en facturant au CPM. Demain, les annonceurs n'achèteront plus des i...