Mobile

Ambient Computing : quesaco ?

L’ambient computing, nouvelle frontière de la Tech ? Le rêve longtemps annoncé d’une technologie performante, prédictive, intuitive et invisible serait à portée de main avec l’intelligence artificielle, le cloud, le maillage de l’internet des objets (IOT), l’évolution des nouveaux capteurs “non invasifs”, la géolocalisation et les nouvelles technologies de réalité augmentée.

La grande hybridation

Dans le monde de l’Ambient Computing, une extension du concept d’Ambient Intelligence  imaginé dans les années 90, les machines comprennent le monde et réagissent pro activement en fonction de la data détectée.

Poursuivant à marche forcée la grande hybridation Hardware, Software and Services, tous les géants high tech, Les GAFA, Microsoft et IBM mais aussi Samsung, travaillent actuellement sur des scénarios d’Ambient computing c’est à dire de technologies invisibles cédant la place à des interactions gestuelles et vocales, sans interface.

Au-delà des Gafas de nombreuses startups comme Kairos Aerospace (data aérospatiale spécialisée dans la détection de risques industriels et énergétiques) ou encore aeroHive (SD-Lan et SD-Wan unifiés) travaillent sur des promesses concrètes et industrielles de l’Ambient Computing.

La vision des acteurs de l’Ambient Computing : une intégration sans couture des mondes physiques et digitaux, des interactions et des décisions humaines augmentées à l’intelligence artificielle, des écrans et des fonctionnalités ad-hoc pilotées par la voix et les gestes préfigurant des modes de collaborations inédits au sein des entreprises.

L’Ambient Computing c’est aussi la promesse de nouvelles lignes de services inédites pour les entreprises avec l’émergence de nouvelles offres à valeur ajoutée enrichies par la data grâce à une compréhension contextuelle inédite.

 

 

La technologie sans la technologie

Hololens de Microsoft et Magic Leap (financé par Google et Alibaba) figurent parmi les sociétés les plus avancées de la révolution de l’Ambient Computing, une nouvel âge d’or technologique où l’on pourra utiliser la technologie sans connaissance technologique. A terme, l’Ambient Computing sera aussi invisible et indispensable que l’électricité dans nos vies quotidiennes.

Naturel, comme la technologie

L’Ambient Computing porte en effet en lui l’ultime rêve de la dématérialisation physique totale.Mais L’ère de l’Ambient Computing s’accompagne toutefois de son cortège de nouvelles angoisses autour de la surveillance généralisée, des publicités invasives et de la fin de vie privée...

Pour les acteurs du secteur ce seront autant d’obstacles à surmonter pour rassurer les utilisateurs et favoriser l’adoption de technologies qui partageront votre intimité au même titre que vos amis et les membres de votre famille.

En matière de data, le succès de l’Ambient Computing passera donc par un partage de données “at scale”...Qui sera le garant de l’intégrité de ce monde de data augmentée ? L’ère de l’Ambient Computing passera obligatoirement par une régulation internationale trans-gouvernements et trans-organismes locaux de régulation.

En tout état de cause il ne pourra être laissé à la merci des seuls intérêts privés.

De l’intelligence contextuelle à la pensée pro-active

Plus fort encore que la voix et les gestes, l’ultime étape de l’Ambient Computing est la détection des émotions et le contrôle de l’environnement par la pensée sur lesquels Elon Musk et Mark Zuckerberg  mènent leurs premières expériences.

Le Fondateur de Facebook espère ainsi avec l’aide de son laboratoire du Building 8 dirigé par Regina Duncan retranscrire les pensées à la vitesse de 100 mots par minute.

Microsoft n’est pas en reste et vient de déposer un brevet sur le contrôle et le déplacement d’objets par la pensée dans des environnements digitaux .

Ce jour là, l’Ambient Computing aura aussi pénétré vos cerveaux.

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Google leader des Smart Speakers en 2022 ?

     Loup Ventures estime les ventes de HomePod à 7 millions d'unités en 2018, 10,8 millions en 2019, 15,3 millions en 2019, et 20,6 m...

  • Etude : Assistants vocaux et Smart Speakers, que pensent les consommateurs et quels comportements d’achat ?

    2- L’usage des smarts speakers développe l’usage des assistants vocaux 44% déclarent utiliser plus souvent leurs Assistants vocaux sur s...

  • FJORD Trends 2018 : 7 tendances pour un monde en tension

    Fjord  « Chacune de nos tendances de 2018 est née d'une tension fondamentale, qu’il s’agisse d’un changement, d’une collision...