Contenus

Vers l’internet Fisher Price

Des bosquets rondouillards, des pelouses impeccables, des routes goudronnées...Lentement, insidieusement et...Bien plus rapidement qu’on ne le croît, Internet via l’accélération mobile se transforme en une résidence fermée. Dans ce nouveau monde simple et arrondi, les Gafas règnent en maîtres et préparent les nouvelles ruptures technologiques qui garderont les utilisateurs dans leurs îles de Pinocchio respectives.

Mais cette fois ci, pour les autres acteurs medias l’avantage technogique sera plus dur à rattraper car Facebook, Amazon, Google et Apple sont tous, et chacun à sa manière, en train de nous préparer l’équivalent de ce que le premier navigateur Mosaïc a été pour Unix pour l'expérience Internet  ou Windows à Dos : un saut technologique, graphique et de contenu irréversible aux implications vertigineuses et rarement réjouissantes pour les médias.

Etes-vous prêts pour la prochaine destruction créatrice ?

Ce que nous préparent les GAFAs est l’utime destruction créatrice et elle tient en quelque mots : demain, il sera plus technologiquement avantageux d’accéder dans leurs environnements sécurisés au contenu de votre site web ou de votre Apps mobile.

Faisons une petite incursion côté utilisateur pour comprendre ce qui se joue actuellement :

Phase 1 : Les GAFAS, à coup d’algorithmes (pour la découverte -avantage stratégique n°1 de l’Internet Fischer Price), d’AB testing et d’une armée de designers (parmi les plus talentueux de la planète) me proposent dans un monde de plus en plus mobile (lire le mobile n’est pas une sous partie d’internet c’est Internet ) la meilleure expérience client possible.

Le mobile c’est 71% des usages des 16-24 ans et 63% de celui des 25-34 chez nos voisins Anglais. Dans ce monde mobile, l’expérience utilisateur est largement surinvestie et avec succès par les Gafas, c’est le constat amer grands noms des médias qui voient les utilisateurs quitter leurs homepages et interfaces pour la Newsfeed Facebook. Emily Bell ex-directrice du Guardian ne dit pas autre chose quand elle explique que “Pour la première fois depuis 200 ans les éditeurs ont perdu le contrôle sur la façon dont les news sont créées et distribuées”. Selon elle, cette rupture marque le plus gros changement dans l’histoire des medias packagés

Phase 2 : Comme ce que prépare Facebook avec Instant Article mais qui deviendra le pré-requis pour travailler avec les Gafas dans les prochaines années, le contenu se charge en moins d’une seconde contre parfois plus de 10 secondes sur les grands sites médias. J’ai donc en tant qu’utilisateur un avantage technologique visible et un confort de lecture 10 fois supérieure dans l’environnement familier de ma newsfeed Facebook.

Phase 3 : Chez Amazon Studios, Apple et Google (qui trempe timidement un doigt dans la production de série avec Amsomeness TV de Dreamworks et les frères Smosh) et demain chez Facebook les carnets de chèques s’ouvrent au delà du simple partage publicitaire auprès des producteurs de contenus et insensiblement les plateformes dominantes évoluent vers le trois Graals du contenu : l’exclusivité, le premium et la rareté…

Que devient alors pour moi, utilisateur lambda, avare de mon temps, moyennement curieux, nouvel obèse dystopien à la Wall-E , l’intérêt d’aller plus lentement, découvrir (mal), dans une interface moins ergonomique et une expérience client dégradée, des contenus moins riches et divertissants...Quels intérêts avaient en 1995 les premiers utilisateurs grand public de Mosaic à revenir explorer Internet sur l’interface Unix ?

Dans cette hyperaccélération technologique, la collecte inégalée de data par les GAFA et leur maîtrise du cloud leur permet aujourd’hui d’offrir une expérience accélérée, sécurisée, mobile first et filtrée via la découverte, la recherche et les Appstores.

Les dominants de demain fourniront à la fois la meilleure expérience utilisateur mais aussi, via la découverte, la recherche et l’analyse de millions de données le meilleur contenu possible. Les GAFAs sont idéalement placés pour dominer ce monde à la carte.

L’accélération de la domination publicitaire

Basculons maintenant du côté des annonceurs. Aurais-je à me plaindre, si en tant que marque ma brand safety est garantie ? Si mes publictés, sont acceptées et mises en place “at sclale”, rapidement et en face de contenus sécurisés ?

Ouvert-Fermé et nouveaux hybrides

Dans les cinq prochaines années, la bataille ouvert/fermé va littéralement redéfinir l’accès au contenu, à tous les contenus pour nous préparer un monde qui ne sera sans rappeler la domination des grands réseaux TV dans les années 80..

Dans ce combat ouvert fermé, tout le monde bien sûr se prétend ouvert. AOL a échoué au début des années 2000 à imposer ce modèle au monde et l’internet ouvert, hypercréatif et diversifié s’est imposé au monde...

Dans le nouvel Internet Fisher Price qui s'annonce, tout dépendra de l’expérience consommateur et de leur confort technologique. Les autres acteurs médias et distributeurs de contenu auront-il les moyens de combler les profonds fossés technologiques creusés par le GAFA ? Tout le monde ne veut pas sortir de l’île de Pinocchio...

Credits Shutterstock Underworld

Credits Shutterstock Underworld

Plus d'articles Contenus

+ TOUS LES ARTICLES Contenus
  • Voitures Autonomes : le défi des accidents de la route

    ...

  • 7,2 millions d’audionautes : quand le digital renouvelle la radio

    Nous sommes 7,2 millions de personnes en France à écouter chaque jour la radio sur un support digital d'après une récente étude ...

  • Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances : la tech est devenue un sujet politique

    ...