Mobile

Vincent Tessier (adSquare) : “la donnée géolocalisée est du pétrole pur”

vincent-tessier adsquare

Vincent Tessier (ancien Head of Mobile chez La Place Media et ex Aol, Cellfish et Trademob) devient VP Demand en charge des partenariats sur la zone Emea chez l’Allemand adsquare- l’un des leaders Européens de la data mobile- qui ouvre sa filiale française.

Pour Viuz, ce spécialiste du marketing mobile parle de la spécificité d’adsquare et partage sa vision du marché programmatique et mobile :

Viuz : Quelle est la spécificité d'Adsquare ?

adsquare est une plateforme d’audience mobile crée en 2012 dont le siège est à Berlin en Allemagne. Nous proposons des produits qui permettent à tout acheteur ou vendeur médias d’améliorer significativement ses ciblages publicitaires sur mobile.

adsquare ne fait pas d’achat ou de vente d’espaces média mais propose de la donnée tierce aux acteurs du marché publicitaire mobile.

Nous travaillons dans le total respect des lois et des bonnes pratiques en vigueur sur le sujet du traitement de la donnée.

Le marché Allemand étant réputé le plus strict, nous considérons avoir un des plus haut niveau de respect de la vie privée des utilisateurs pour pouvoir travailler désormais sur n’importe quel marché dans le monde.

Nous exploitons des données de temps réel et de géolocalisation afin de déterminer le contexte des utilisateurs mobiles, de manière anonyme. A cela nous ajoutons des données tierces afin d’améliorer la précision de nos segments. Est-ce que tel utilisateur visite un supermarché de quartier 3 fois par semaine, a-t-il visité un concessionnaire automobile dans les 7 derniers jours, quelles sont les types d’apps qu'il a installé et utilise régulièrement, dans quelle zone de sa ville travaille-t-il...cela nous permet de qualifier chaque utilisateur et de construire des segments d’audience mobile très précis. Ces segments sont proposés à tout les acteurs du marchés afin d’améliorer le ciblage des campagnes mobile.

 Viuz : Quel est l'état du programmatique mobile en France ?

Je parlerai d’abord du programmatique au sens large qui a connu une croissance de +50% en France sur le premier semestre, 127 millions d’euros, c’est 30% du display.

C’est une très forte croissance en très peu de temps, et c’est largement tiré par la vidéo et le mobile. Le mobile est le futur de la publicité digitale. Les nouveaux formats natifs, la vidéo mobile, la montée du programmatique et la stagnation des audience web desktop sont autant de leviers qui rendent le mobile stratégique pour tous les acteurs, éditeurs et annonceurs. Le marché programmatique mobile n’est pas encore mesuré mais le sera très bientôt par le SRI. Le marché français s’est fortement structuré depuis 2 ans avec la montée en puissance d’acteurs spécialisées, notamment côté demande. Des acteurs comme Yanco, TabMo et AdotMob sont à la pointe, expérimentent des choses et font avancer le marché. Les grandes agences ne sont pas en reste et prennent le mobile très au sérieux, notamment cette année où elles ne sont plus dans les tests mais dans l’action et la montée en puissance. La bonne nouvelle est qu’il reste encore beaucoup de choses à faire et de dispositif à tester comme le drive-to-store, le cross device, le couplage avec d’autres médias TV ou out of home...et c’est le programmatique qui permet toutes ces innovations publicitaires.

Viuz : Quels sont vos objectifs sur le marché Français ?

Notre objectif est simple, devenir le leader sur le marché de l’audience mobile en France et en Europe. Nous avons des discussions depuis 6 mois maintenant avec bon nombre d’acteurs en France et l’accueil est très bon. Notre approche est innovante et répond à un vrai besoin sur le marché qui est le manque de données sur le mobile. Ce point est paradoxale car le mobile est le device qui génère le plus de données. Or, il est très difficile aujourd’hui pour une direction marketing et son agence médias de cibler correctement soin audience cible sur le mobile. Nous nous proposons de résoudre ce problème.

Viuz : Quels sont vos futurs projets ?

Nous sommes dans une forte croissance internationale, ceci s’illustre par notre ouverture récente de bureaux en Angleterre et en France. Nos produits sont aujourd’hui disponiblse dans 7 pays et nous travaillons pour les rendre disponible dans d’autres pays d’Europe prochainement. adsquare travaille également à la création d’un bureau aux Etats-Unis, un marché clé pour tout acteur de l’ad tech global.

Par ailleurs, nous allons annoncer d’ici quelques semaines à l’occasion du salon Dmexco, de nouveaux partenariats et des innovations en termes de produits, qui vont offrir aux acteurs de l’offre et de la demande, ainsi qu’aux fournisseurs de données, encore plus de contrôle et de transparence.

Viuz : Quel est votre vision sur l'avenir de la publicité digitale ?

Nous n’en sommes qu’au début. Le digital prend clairement le lead sur les autres médias et ce n’est pas prêt de s’arrêter. La digitalisation de l’économie entraîne nécessairement la digitalisation de la publicité. Le futur de la publicité est clairement autour de la donnée, elle devient centrale pour tout le monde, pour les éditeurs afin de mieux connaître leurs audience et pour les marques afin de mieux cibler leurs clients et prospects. La donnée permet ainsi à la fois d’améliorer son retour sur investissement mais aussi d’éviter la fatigue publicitaire en limitant l’exposition. Les innovations en termes de devices vont dans le sens d’une production de données encore plus importantes, nos montres, bracelets et voitures connectés vont générer un volume considérable de données. Le récent rebranding ou restructuration de Google illustre bien la nouvelle économie basée sur  la donnée dans laquelle nous entrons. Leurs produits phares, le moteur de recherche, Youtube mais aussi l’OS Android sont des socles qui permettent à la fois de financer mais aussi de faire fonctionner toutes les autres innovations présentes et à venir portés par les autres sociétés du groupe Alphabet. Nous avons l’habitude de dire chez adsquare “la donnée est le nouveau pétrole, la donnée géolocalisée est du pétrole pur”.

 

 

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Etude Forrester : 50% du commerce sur mobile en 2021 en Europe

    Selon l’étude, la catégorie reine des ventes mobiles est pour l’instant la mode, suivie du ticketing et de l’électronique grand publ...

  • 430 millions de wearables en 2022

    Tractica estime ainsi que les wearables en circulation devraient passer de 118 millions en 2016 à 430 millions en 2022 soit une croissance annue...

  • Etude : 7,5 milliards d’assistants digitaux en 2021. Google en tête.

    étude Ovum . La planète comptera plus d’assistants digitaux vocaux que d’êtres humains en 2021.A cette date estime l’étude, Google ...