Mobile

Quand Goldman Sachs décrypte le marché des objets connectés : 7 idées à retenir

Un rapport de Goldman Sachs rédigé s'est penché sur le marché des objets connectés. Un marché potentiellement explosif estimé par lDC à 28 milliards d’objets connectés en 2020.

Décryptage en 7 enseignements :

Le décollage

Le marché des objets est prêt à prendre son envol car les technologies de capteurs (le prix moyen est tombé de 1,30 dollars à 60 cts), de bande passante (divisée pars 40) et l’ipV6 et ses 4,3 milliards d’adresses et la capacité de traitement logicielle (divisée par 60) rendent possible les conditions de l’omniprésence des objets connectés.

Le foyer et la vie professionnelle seront radicalement modifiés

Le marché des objets connectés crée de nouvelles opportunités pour les opérateurs (cf : l’offre voiture connectée d’ATT lancée à 10 dollars par mois avec Audi, GM, Tesla et Volvo), les Data analysts et les industriels.

Goldman Sachs estime l’opportunité industrielle à 2000 milliards de dollars en 2020.

Les 5 segments d’Early adopters

Selon Goldman Sachs les premiers segments à bénéficier de l’explosion du marché des objets connectés seront les Wearables (l’informatique vestimentaire), l’automobile, la domotique, les villes et le secteur industriel (Verizon grâce à des capteurs intelligents économise 55 millions de KWheures par an sur 24 datacenters).

De nombreux avantages compétitifs seront liés au développement des objets connectés à condition de respecter la vie privée et d’être vigilant dans l’exploitation des données, une condition sine qua non à l’adoption du grand public.

Les Facilitateurs (enablers), les plateformes et les industriels

L’étude distingue dans ce marché trois types d’acteurs majeurs :

- Les Facilitateurs (enablers) de ce marché : fournisseurs de matériel de Wi-Fi, de micro-contrôleurs et de capteurs intelligents.

- Les plateformes logicielles : Logiciel de communication multi-devices, middleware, stockage, data analytics

- Les industriels du segment Home Automation de la maison connectée et de l’automatisation de la chaîne de fabrication dans les usines.

Le secteur va sortir de la high tech

Selon Goldman Sachs le développement de l’IOT (Internet Of Things) va permettre aux objets de largement déborder le cadre du marché High Tech, stricto-sensu pour se généraliser dans la santé, la grande distribution, l’exploration énergétique et la construction.

S.E.N.S.E

Pour décrire ce nouveau monde, Goldman Sachs utilise l’acronyme S.E.N.S.E pour (Sensing, Efficient, Networked, Specialised, Everywhere). Il explique le déplacement radical de la génération de données des gens vers «les choses» mais aussi le passage d'un traitement des données dans le cloud vers le « Fog Computing » (le traitement localisé ambient).

Les nouveaux visages de la Data Connectée

Les données connectées liées à l’internet des objets, souvent liées aux smartphones et plus actionnables, vont permettre des utilisations et bénéfices radicalement nouveaux : Simplifier la vie (mettre en route le chauffage), économiser l’énergie (optimiser les fonctionnement et les dépenses des appareils électriques, simplification de l’environnement HVAC , Heating, Ventilation & Air-Conditioning), anticiper (diagnostic automobiles prédictifs, capteurs de santé sur le corps humain)

Le défi des Standards

En termes de connectivité (wifi, bluetooth, zigbee), de logiciels et systèmes d’exploitation (Android, Apple, Windows) de nombreux standards s’affrontent et constituent un frein à l’adoption massive sur le marché de l’entreprise.

Sur le marché de l’entreprise Golman Sachs prévoit également une bataille de consortium intense sur les 10 prochaines années alors que de nombreux acteurs du logiciel tenteront d’imposer leurs suites logicielles (gestion, middleware, stockage, sécurité, analyse et visualisation des datas).

Un Business Model à la fois Hardware et "Software-Centric"

Pour les fabricants, le marché des objets connectés implique également à une intégration nouvelle du businness model des mises à jour logicielles.

Selon l'étude, cette intégration constituera à terme, une source d’opportunité avec des bénéfices attendus en terme de revenu récurrent et de fidélisation client.

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Wearables : l’enjeu des montres connectées, déjà portées par un Américain sur cinq

    ...

  • CES 2020 : des objets connectés à porter et pour se transporter

    Potato, ...

  • iOS 13 : une nouvelle redistribution des rôles entre marketers et utilisateurs mobiles

    par Pascal Ehrsam, Chief Marketing Officer de Herow Désormais disponibles, iOS 13 et Android 10 vont jouer un rôle central dans l...