Pub

Les Native Ads peuvent-elles sauver la pub ? Décryptage d’un phénomène en 20 chiffres clés

Selon une étude récente d’Infolink, le taux de clic du display classique est tombé en dessous de 0,1% et 86% des internautes souffrent de «Banner Blindness» et ne remarquent plus les espaces publicitaires traditionnels.

Un déclin ineluctable aggravé par l'usage mobile et qui ouvre une opportunité aux Native Ads, ces publicités contextuelles, insérées directement dans l’expérience de lecture de l’utilisateur et dont le but est de valoriser la persuasion plutôt que la promotion.

Au premier, plan de cette révolution et persuadés que la consommation media du future sera intégrée, verticale et mobile, Twitter, Linkedin, Facebook et Pinterest ont tous lancé leurs différents formats de Native Ads l’année dernière.

Un renouveau des formats publicitaires et de leurs emplacements fort opportun à un moment où les chaines de TV ne peuvent plus garantir un reach massif sur le segment des 18-35 ans, convoité par les publicitaires…

Il y a quelques jours, JP Morgan révélait dans son rapport "Nothing But Net" que les Native Ads constituaient 60% des revenus de Facebook pour seulement 5% à 10% of des impressions en 2013.

Mais les éditeurs ne sont pas en reste. Le New York Times vient de lancer son premier format de Nativa Ad et le Groupe AOL dirigé par Tim Cook et propriétaire du Huffington Post et de Techcrunch devrait réaliser 40% de ses revenus sur les Native Ads cette année.  En France, Melty et Minute Buzz  se sont engouffrés avec succès dans la brêche des Native Ads.

Et, petit à petit, les formats montent en qualité, quitte à sérieusement perturber la traditionnelle muraille de Chine entre contenu éditorial et publicitaire et susciter quelques critiques et débats éthiques.

Pour d'autres comme Scott Havens, president de The Atlantic -pourtant vivement critiqué pour une Native Ad de la Scientologie en 2013- les débats autour des Native Ads constituent un combat d'arrière garde. Pour lui

le contenu sponsorisé doit être aussi bon que le contenu éditorial pour être lu, partagé et amplifié.

Les marché des Native Ads

Selon Sharethrough, l’une des premières plateformes de Native Ads vidéo du secteur, le marché global des Native Ads est supérieur à 10 milliards de Dollars. L'institut d'étude Emarketer évalue de son côté le potentiel du marché à 4,5 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2017 (Contre 6,3 milliards pour le marché de la publicité Display).

Selon BiA-Kelsey les Native Ads devraient représenter d’ici 2017, 40% des revenus de la publicité dans les Médias Sociaux.

56% des marques et 50% des agences ont une opinion positive des Native Ads. (Source Hexagram)

Et, selon la même étude, 62% des éditeurs affichent au moins un format de Native ADs et 16% des éditeurs interrogés comptent y passer l’année prochaine.

La plupart des marques créent le contenu des Native Ads en interne mais 24% ont recours à des agences et 24% à des éditeurs.

Quels sont les différents formats de Native Ads ?

Selon Hexagram, la forme la plus courante de Native advertising est le blog (58%), les articles (56%), et la vidéo (53%) .

Dans un premier livre blanc de Recommandations, l’IAB, a défini 6 catégories distinctes de Native ads :

- Les Formats « In-feeds »

- Les Formats d’insertion en Search Payant

- Les Widgets de Recommandation

- Les Listing Promotionnels

- Les Formats IAB classiques – encapsulant des Native Ads en mode « In Ads »

- Les formats personnalisés ou Autres formats de type Opérations Spéciales distincts des formats précédents

L'année dernière, les marques déclarent dépenser près de 24,3% de leur budget publicitaire en Native Advertising.

Le format de Native Ad le plus vu a été publié sur Buzzfeed par Harper Collins en aout 2013, il s'intitule «17 problems only book lovers will understand». L'article sponsorisé a été partagé plus de 716.000 fois sur les réseaux sociaux.

Lire également les premières recommandations de l’IAB sur les Native Ads

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Le futur de l’ads : La fin des artisans du clic ?

    ...

  • Agathe Bousquet (Publicis) : les marques doivent reprendre la main sur leurs données

    Nous avons rencontré Agathe Bousquet, Présidente de Publicis Groupe en France. ...

  • Vidéo en ligne : bientôt plus de 100 minutes par jour

    ...