Pub

Le RTB représentera 25% des investissements publicitaires dans le Display en 2016 en France

 

Interview de Frédéric Fadel, Fondateur et CEO de TradeSpotting, Trading Desk indépendant lancé en 2012.

Viuz : Frédéric Fadel, pourquoi avoir choisi de développer une start-up dans le RTB après votre expérience comme Directeur eCommerce chez Air France Espagne  puis comme Directeur Commercial de TradeDoubler France?

Frédéric Fadel : Pour deux raisons : le potentiel de croissance du marché du RTB est absolument fantastique et les technologies de Media Trading aux capacités d’optimisation pointues vont permettre de révolutionner le marché du Display.

En termes de croissance, le RTB représentera 25% des investissements publicitaires dans le Display en 2016 en France selon IDC. Cela équivaut à une croissance moyenne annuelle de 60% !

Sur un plan purement stratégique et business, il est important de souligner que jusqu’à l’arrivée du RTB, le Display a longtemps été considéré, souvent à raison,  par une partie des annonceurs français comme un canal opaque et peu rentable. Opaque sur les marges, imprécis sur les audiences touchées et souvent déceptif sur la performance générée. Cela a contribué à ternir l’image de ce canal. Les nouvelles technologies d’achat d’espace en RTB changent cette donne en permettant d’acheter les espaces pertinents à l’unité aux enchères en temps réel. L’achat se fait sur des supports choisis tout en ciblant les personnes qui intéressent réellement l’annonceur. Le principe n’est plus d’investir à l’aveugle des budgets sur des supports ou des régies en espérant toucher potentiellement une proportion de la cible visée. Le nouveau paradigme consiste à acheter directement les emplacements pertinents et de qualité auprès des cibles visées à un coût proportionnel  à ce que rapportent réellement ces emplacements. Le coût effectif des campagnes peut-être divisé par deux ou trois par rapport à des campagnes Display traditionnelles.

Viuz : Est-il difficile de convertir les clients à ce nouveau mode d’achat de publicité digitale?

Frédéric Fadel : La France est dans le Top 5 des pays qui consomment le plus de RTB dans le monde, ce qui confirme que les annonceurs français intègrent de plus en plus ce nouveau canal dans leurs investissements digitaux qui, par ses potentialités d’optimisation (site, emplacement, géographie, horaire, enchères, format, « device », profil de l’internaute), révolutionne la consommation du Display. De plus, nos clients ont intégré que ce canal est à la fois plus transparent, plus « intelligent » et surtout génère, de par sa puissance de Reach, des volumes de vente considérables, similaires aux volumes générés historiquement par le Search ou l’Affiliation.

Viuz : Quelle est la particularité d’un Trading Desk indépendant dans un marché où il existe une multitude d’acteurs (SSP, DSP, Agency Trading Desks, Ad Exchanges etc), certains adossés à de grandes agences média ? 

Frédéric Fadel : Nous sommes des experts de l’achat d’espace en temps réel. Nous remplissons notre mission de manière transparente, en rendant accessibles des technologies assez complexes. Nos achats s’effectuent sur plus de 100 Adexchanges sur plusieurs dizaines de milliers d’emplacements différents. La performance des campagnes, les mesures de KPIs vs. les objectifs fixés en amont avec le client orientent nos choix d’optimisation. Nous sommes autant un conseil et un facilitateur qu’un acheteur d’espaces publicitaires. Nos clients peuvent mesurer en temps réel à la fois la rentabilité de leurs campagnes et les volumes de ventes générées. Concrètement, nous générons plusieurs milliers de ventes par mois pour nos clients, dans les secteurs qui historiquement investissent sur le canal digital pour l’acquisition de nouveaux clients : Telecom, Voyage, Dating ou encore Finance.

Viuz : Quels sont les défis à relever pour TradeSpotting dans les 18 prochains mois?

Frédéric Fadel : Le RTB a maintenant atteint une taille critique puisque d’un côté plusieurs milliards d’impressions sont disponibles chaque jour et de l’autre environ 10% des investissements Display se font déjà à travers le RTB. L’enjeu majeur pour 2014 est celui de l’exploitation de la Big Data : le marché est encore phase de structuration, il sera bientôt possible d’exploiter finement une Data de qualité à des coûts ne pénalisant pas la rentabilité globale des campagnes pour les annonceurs.

La priorité de TradeSpotting pour les prochains mois est de continuer à faire croitre son équipe. Dans un marché naissant, nous avons fait très tôt le choix d’intégrer des profils venant d’univers différents, de la Régie Digitale, au Marketing à la Performance en passant par la Finance. Nous allons également accélérer notre développement à l’international. Nous réalisons déjà un peu plus d’un tiers de notre chiffre d’affaires hors de France et prévoyons d’ouvrir des antennes à l’étranger en 2014.

Plus d'articles Pub

+ TOUS LES ARTICLES Pub
  • Publicité : comment s’en tirent les marques media premium à l’âge des fake news ?

    ...

  • Les 7 enjeux de la data : le kit du directeur marketing (formation)

    Formation : avez-vous défini et mis en place une Stratégie Data Marketing pertinente ? "stratégie data : vision 360°" en partenariat avec C...

  • Sylvia Tassan Toffola (TF1 Pub) : nous sommes multi-screen, multi-plateformes, multi-contenus

    Nous avons rencontré Sylvia Tassan Toffola, Directrice générale déléguée de TF1 Pub. Elle a répondu à nos questions : quelle ...