Mobile

Décryptage : Vine, le nouveau bébé de Twitter : 6 mois et déjà 13 millions d’utilisateurs

Vine est la nouvelle météorite de Twitter : créée il y a un peu plus 6 mois, l’application a immédiatement été rachetée par Twitter. Vine est une application de vidéo qui permet de filmer des vidéos de six secondes maximum sur son smartphone. Plusieurs annonceurs ont aussi lancé des campagnes via ce nouveau canal. Décryptage.

1) Du contenu viral :

Sur Vine, les vidéos durent au maximum 6 secondes. Il est possible de réaliser une vidéo simplement en cliquant play et stop, sans autres contraintes. Vine est utilisé pour capturer des petits moments de vie, des scènes courtes et les diffuser en temps réel. Barack Obama en train de faire du vélo fait partie des « Vine » les plus vues. Les images filmées se répètent en boucle comme sur les GIF, remis au goût du jour par Tumblr. Vine permet aussi de faire du stop motion, c’est-à-dire d’animer des objets dans une vidéo.

2)    Des ambassadeurs connus

Plusieurs stars utilisent Vine pour communiquer directement avec leurs fans : parmi eux, Paul Mc Cartney ou Enrique Iglesias. Les artistes, hommes politiques postent des annonces, des messages courts relayés par leurs communautés. D’autres personnes utilisent Vine pour diffuser du contenu, un peu comme les bloggueurs Youtube et sont déjà contactées par des marques pour devenir ambassadeurs.

3)    Une opportunité pour les marques

Plutôt que d’investir massivement dans des spots publicitaires coûteux, les marques cherchent d’autres canaux. Des marques comme General Electric, Gap, Taco Bell ont lancé une chaine Vine, en parallèle de leur chaine Youtube. Souvent humoristiques et contextualisées, les vidéos permettent de rapprocher les annonceurs des fans. Des medias commencent également utiliser Vine pour partager des images prises sur le terrain par des journalistes.

4)    Culture zapping : de même que les tweets ne doivent pas dépasser 140 caractères, les vidéos Vine sont courtes. Elles ne demandent pas d’effort et peuvent se partager en un clic. Le format court permet d’augmenter le nombre de vues et incite au partage. Même si Facebook a décidé en Janvier de bloquer l’accès aux amis Facebook sur Vine, l’application reste très sociale.

5)    Les précédents de SocialCam, Viddy et Snapchat : annoncées comme les « Instagram de la vidéo », les applications Viddy et SocialCam ont compté plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs. SocialCam a été racheté au bout de quelques mois 60 millions de dollars par Autodesk : ces applications permettaient de déposer des filtres sur des mini-vidéos, à la manière d’Instagram. Elles sont en perte de vitesse depuis l’arrivée de Vine, car comme pour les réseaux sociaux, un acteur s’impose et laisse peu de place aux autres. Snapchat est également une application de partage de vidéos instantanée qui a connu une croissance vertigineuse. L’application permet d’envoyer des vidéos (souvent à caractère sexuel) automatiquement effacées:du moins le croyait-on jusqu’à la révélation qu’il était possible de conserver les vidéos.

6)     L’expérience utilisateur Vine a la particularité d’encoder les images réalisées en même temps qu’elles sont filmées : cela permet aux utilisateurs de publier une vidéo immédiatement après l’avoir tournée. Les utilisateurs de Vine peuvent donc envoyer par message ou mail des vidéos comme des pièces jointes classiques. Vine est en quelque sorte le gif de la vidéo.

Contrairement à Facebook qui avait déboursé environ 1 milliard pour acheter Instagram, Twitter a racheté Vine dès son lancement pour une somme non-communiquée. Vine pourrait être l’une des prochaines grosses applications sociales : pour le magazine Wired, Vine est promise à un bel avenir car l’application favorise la créativité des gens et a réussi à créer une communauté d’utilisateurs qui utilisent l’app de manière radicalement novatrice.

Plus d'articles Mobile

+ TOUS LES ARTICLES Mobile
  • Jérôme Marty (Waze) : les Français sont à nouveau mobiles, mais les habitudes ont changé

    Nous avons interviewé Jérôme Marty, DG de Waze France, l'appli mobilité de Google....

  • Le consentement en faveur de la publicité mobile : le cas Décathlon

    Assiégé par les publicités dans notre quotidien, le consentement éclairé devient clé pour émerger. On vous explique comment grâce à la ...

  • Google et Apple unis contre le covid : l’alliance inédite en sept points (pourquoi nous sommes concernés)

    ...